NOSARKOZY

Arrêtons la dictature!

BOUCLIER FISCAL MAINTENU

Et voilà! Encore et toujours sourd à ce que le peuple demande! Notre nanoprésident ne veut pas que l’on touche au bouclier fiscal!

Il est vrai que c’est beaucoup plus marrant d’apauvrir un peu plus les nécéssiteux que ceux qui peuvent réellement participer à l’économie du pays!

Donc après avoir supprimé les avantages des plus petits (mais surtout des moins désirables) au sein même du gouvernement, et bien monsieur persiste et signe de son non vouloir à entendre le peuple qui gronde et qui en a marre de ne plus avoir assez à manger dans l’assiette! Il est vrai que lui, ce n’est guère son soucis, que son repas lui est servi sur un plateau d’argent et que le gâchis qui s’en suit ne le préocupe pas malgré les miséreux qui meurent de faim dans les rues dans SON PAYS qu’il est sensé gouverner en notre nom!

N’est-ce pas merveilleux?

Bon, je vous fait un copier/coller trouvé dans le figaro fr :

Par Judith Waintraub

François Baroin, le nouveau ministre du Budget, avec Éric Woerth, son prédécesseur, la semaine dernière à Paris. Crédits photo : AFP

Treize députés de la majorité ont déposé une proposition de loi pour «suspendre» le dispositif.

 

Nicolas Sarkozy a tenu à mettre les choses au point en Conseil des ministres, juste avant de recevoir les parlementaires UMP : «On ne touche pas au bouclier fiscal.» Un Conseil qui s’est exceptionnellement tenu en fin d’après-midi, à cause du déplacement du président aux États-Unis. Pour les députés convoqués à l’Élysée, il n’y avait donc plus de suspense avant même le début de la réunion. 

«Le bouclier fiscal, c’est plus qu’un engagement de campagne, c’est une vraie conviction de la part de la majorité», a plaidé Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, en assurant : «Si nous voulons attirer des investisseurs, si nous voulons renouer avec un capitalisme familial, il fallait mettre fin à un système fiscal confiscatoire.» Avant de conclure, impassible : «Je n’ai pas le sentiment que le bouclier fiscal soit en train de se fissurer.» 

Et pourtant, la polémique a continué d’enfler jusqu’à ce que la volonté présidentielle soit connue. Au moment même où Luc Chatel la rendait publique, Dominique de Villepin, qui rencontrait des associations dans un café parisien, expliquait que la suspension du bouclier fiscal relevait du «bon sens». «C’est ce que souhaitent tous les Français, affirmait-il. C’est ce que souhaite aujourd’hui la majorité et je m’en félicite, comme quoi de temps en temps cela vaut la peine de persévérer.» 

Un tournant 

 

Propos imprudents, d’autant que François Baroin avait balisé le terrain avant que Nicolas Sarkozy s’exprime. Dans une interview aux Échos, le nouveau ministre du Budget s’était prononcé pour la «stabilité fiscale», en expliquant : «Par nature, j’ai toujours trouvé qu’on ne laissait pas assez de temps à un dispositif fiscal pour produire ses effets. Laissons le dispositif fonctionner sur la durée et faisons le bilan.» Mais tout en qualifiant le bouclier de «bon principe d’équité fiscale», il avait signifié à ses adversaires qu’il entendait leurs arguments, ajoutant même : «Je ne doute pas que ce sera un des sujets, notamment avec la majorité, au cœur du débat budgétaire.» 

En attendant, c’est l’opposition qui a poursuivi son offensive, par la voix de François Hollande. L’ex-premier secrétaire du PS s’était réjoui, lundi, que le «verrou» soit sur le point de sauter. Mercredi, à l’Assemblée, il a interpellé François Fillon, mais c’est François Baroin qui lui a répondu en affermissant encore le ton. Il a proclamé sa «fierté» d’avoir appartenu au gouvernement qui a mis en place le bouclier et, surtout, il a rafraîchi la mémoire des députés de gauche en leur lançant : «C’est vous, les premiers, avec Michel Rocard, qui avez non pas inventé le bouclier, mais défini une certaine idée du plafonnement.» En revanche, il s’est bien gardé de rappeler qu’Alain Juppé avait ensuite supprimé ce plafonnement. 

Le président a-t-il réussi à refroidir durablement les ardeurs fiscales de la majorité ? En tout cas, l’offensive contre le bouclier aura marqué un tournant dans les relations entre Nicolas Sarkozy et les parlementaires censés le soutenir. Quelques heures avant le rendez-vous de l’Élysée, treize députés ont annoncé le dépôt d’une proposition de loi visant à «suspendre» le bouclier fiscal. Parmi eux, des villepinistes comme Marc Bernier, Marie-Anne Montchamp et Michel Raison, mais aussi un centriste proche de Pierre Méhaignerie, René Couanau, un «inclassable», Michel Piron, et même un sarkozyste pur et dur, Pierre Cardo. «Au moment où un effort national est nécessaire pour réformer les retraites, réduire les déficits, soutenir les personnes en situation de précarité, il est indispensable que cet effort soit partagé par tous», écrivent-ils en guise d’exposé des motifs. 

Jean-François Copé, qui professe toujours qu’«il faut se rassembler quand la famille est en difficulté», n’a rien fait pour défendre le bouclier fiscal, qu’il a mis en œuvre comme ministre du Budget. En avouant qu’il n’avait «pas de religion» en la matière, il a permis aux députés du Nouveau Centre de se réjouir que leur voix «commence à être entendue». 

COMME QUOI, MEME AU SEIN MEME DE SON GOUVERNEMENT SARKOZY SE FAIT DES ENNEMIS! BRAVO MONSIEUR!

Publicités

1 avril 2010 - Posted by | Coups de Gueules!

2 commentaires »

  1. Lis plutôt cela, tu comprendras mieux :
    L’Elysée s’est doté d’un logiciel « d’aide à la décision »
    http://aliciabx.blogspot.com/2010/04/lelysee-sest-dote-dun-logiciel-daide-la.html
    On croit rêver…

    Commentaire par aliciabxnews | 1 avril 2010 | Réponse

    • J’en viens! LAMENTABLE! J’invite tous ceux qui me rendent visite de cliquer sur le lien d’Alicia et de lire son article… Vous allez voir nos dirigeants totalement différement!

      Commentaire par cacahuette83 | 1 avril 2010 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :