NOSARKOZY

Arrêtons la dictature!

MARTINE AUBRY INCENDIE SARKOZY

Martine Aubry fait entendre de plus en plus parler d’elle… Mais là je dois dire qu’on est pas près d’oublier ses propos, qui je dois le reconnaitre me mettent dans une joie profonde! Bien évidement Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, n’a que très moyennement aprécié considère qu’elle a insulté le président… J’ai vu également que l’ump voulait essayer de donner des sanctions à Mme Aubry si cette dernière ne présentait pas des excuses publiques.

Et bien moi je dis qu’il n’y a pas d’insultes à dire la vérité! Je dis qu’il n’y a pas à s’excuser surtout lorsque le président a été le premier insultant l’ancien président, décédé qui plus est, M.François Miterrand!

Je vous donne donc comme à mon habitude  l’article que j’ai trouvé sur le Figaro.fr :

Réuni lors d’une convention nationale, le PS a adopté samedi un «nouveau modèle de développement». Martine Aubry a déploré la «dose de vulgarité» de Nicolas Sarkozy, qui a attaqué l’héritage de François Mitterrand.

C’est la «première pierre» d’un édifice qui doit porter le Parti socialiste au pouvoir en 2012. Samedi, quelque 500 délégués étaient rassemblés aux Docks de Paris à La Plaine-Saint-Denis pour ratifier le projet de société du PS lors d’une Convention nationale sur un «nouveau modèle de développement économique, social et écologique». Le texte, adopté le 27 avril par le Conseil national puis ratifié le 21 mai par les militants, a été entériné définitivement en fin d’après-midi.

 

«Nous posons cette première pierre de notre projet […] pour l’alternance en 2012», a affirmé le numéro deux, Harlem Désir, ouvrant la réunion. C’est «la première brique pour 2012, mais nous ne sommes pas au programme, même pas au projet, mais ce texte est le socle et la matrice du changement», assure l’artisan du projet, Pierre Moscovici. Il dit sa «fierté» d’un PS qui «se comporte en intellectuel collectif», pour élaborer ce texte «radicalement réformiste», loin d’«une synthèse molle». 

«Une dose de vulgarité»

 

Pour la première secrétaire Martine Aubry, qui s’est exprimée en clôture de la convention, «les Français se tournent maintenant vers nous», «n’ont plus confiance dans ce président» qui «dit une chose et fait le contraire». «Non seulement, le président se renie – on est habitué – mais faute de courage de présenter ses propres réformes, il attaque les nôtres», a-t-elle déclaré. «Faut-il qu’il soit déboussolé pour attaquer le prédécesseur de son prédécesseur!», en allusion aux critiques du chef de l’Etat de l’acquis de François Mitterrand qui a abaissé l’âge légal de la retraite à 60 ans. «A son inconstance, il ajoute aujourd’hui l’inélégance. Et à son inefficacité – je le dis parce que je le pense comme ça – il ajoute une dose de vulgarité. On n’attaque pas ainsi un président de la République et surtout pas François Mitterrand!», a-t-elle lancé, vivement applaudie. 

«J’entends bien M. Sarkozy nous donner des leçons en matière de gestion», a-t-elle affirmé, ajoutant : «J’ai un peu l’impression, quand Nicolas Sarkozy nous donne des leçons de maîtrise budgétaire, c’est un peu Bernard Madoff qui administre quelques cours de comptabilité». «Une société n’est pas faite pour faire payer ceux qui ne sont pas responsables de cette crise. Ce ne sont pas les fonctionnaires qui en sont responsables, les salariés et les retraités. Ce sont ceux qui nous ont conduits à cette situation». 

«Il est regrettable que Mme Aubry s’abaisse à injurier le président de la République en le comparant notamment à un escroc. Les Français jugeront où est la vulgarité», a répondu Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, dans un communiqué. «On pouvait se réjouir de voir le PS choisir enfin le débat d’idées, dans une convention qui se disait constructive. Mais, patatras, cela se termine en acte de destruction et d’insulte», a-t-il ajouté. 

Publicités

30 mai 2010 Posted by | Actus | 7 commentaires

RETRAITES EN DANGER, AIDE A LA GRECE ET NOS SANS ABRIS?

Tous va mal en Sarkozie…. Il faut dire que ce Roy nain se permet tout du haut de ses petits centimètres… Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un article un peu plus…. Comment dire?…. Perso? Un peu plus impliqué?… Je ne sais pas…. J’ai cette envie d’écrire c’est tout….
J’en ai assez de ce nain qui pense détenir tous les pouvoirs et mettre en l’air absolument tout ce dont nous nous sommes battus depuis si longtemps… J’en ai assez que l’on me dise qu’il faut travailler plus pour gagner plus, surtout lorsque l’auteur de ces phrases se permet de travailler moins…. Pour gagner plus! Et oui, n’oublions tout de même pas son augmentations perso de 175%….

Donc en résumé, si l’on fait les comptes :

1) – On ne peut plus payer les retraites d’où besoin d’une réforme.
2) – On ne peut plus payer les chomeurs donc ceux de trop longue durée, on leur coupe leur droits.
3) – On ne peut plus payer la sécu d’où l’arrêt des droits automatique, sans avis… C’est à vous de dire à la sécu que vous avez des droits…
4) – On ne peut plus payer certaines allocations, donc on les coupent à ceux qui ne sont pas assidus à l’école (quoique, je ne suis pas entièrement contre mais pour d’autre raisons…)

MAIS ON PEUT PAYER :

1) – Une augmentation à 175% du chef de l’état et sans aucune rebélion…
2) – On peut continuer à laisser les ministres et autres membres de l’état de cumuler leur mandat et donc de payer pour ça!
3) – Tous les gardes du corps de tous les membres de l’état sans compter le nombre disproportionnel de voiture et tout autre avantage!
4) – Mais surtout, on peut venir en aide à la Grèce de se mettre un crédit en plus sur le dos!

ET NOS PAUVRES A NOUS? CHEZ NOUS? CEUX QUI VIVENT DANS LA RUE! Ceux qui attendent désespérément depuis trois ans que la promesse d’un certain candidat devenu Roy soit tenue!

 

 

Malgrè la chaleur revenue, ils ont toujours froid… Malgré le soleil, ils ont toujours un nuage dans leur coeur… Malgré la bonne humeur de tous, ils ont toujours faim mais on ne les voit pas!

 

Réveillez-vous!

 

Maintenant je vais vous livrer un témoignage d’une jeune fille de 19 ans. Peut-être que cela vous fera enfin réfléchir…

 

 

– Ma mère a un logement de fonction…. Après le décès de mon père, ses « supérieurs » lui demandent de libérer à peu près la moitié de l’appartement car ils en ont besoin pour le travail… Ils vont tout refaire à neuf pour en faire des salles… ! Super, sauf que c’était ma chambre! Nous n’avons pas de place… Tout au moins pas assez pour tout garder…. Nous sommes obligées de mettre ça sur le trottoir le jour des emcombrants… Des choses qui me sont chères… Des choses ayant appartenues à mon père… Je ne veux pas, je proteste… Mais ma mère me dit que l’on a pas le choix! Ses « supérieurs » ne se gênent pas pour venir prendre nos affaires sous nos yeux… Même pas la délicatesse d’attendre… Non… C’est trop jouissif je suppose… Il faut dire que ce n’est pas trop la jouissance chez eux car ce sont… DES PRÊTRES! Et oui, eux aussi sont pourris, mais ça vous le savez maintenant…

Peu de temps après on dit à ma mère qu’elle va pouvoir jouir d’un nouvel appart.. Tout refait à neuf! Avec : 1 sdb, 1 salle à manger, 1 chambre (pas 2) et une cuisine… Le tout pour la moitié de la surface de ce que l’on avait avant….

Ils ont bien fait sentir que la fille était de trop… De plus elle a 19 ans. Ma mère ne s’est pas battue. J’en avais plus qu’assez de ces bondieuseries qui devenaient plus des sataneries qu’autre chose…. Je n’ai pas de travail…. Car mon employeur a eu l’indélicatesse de ne pas vouloir me déclarer…. Je les ai donc menacés des prud’hommes pour enfin touché un peu de sous… J’en ai juste un peu… Pas beaucoup.

 

 

Je demande à ma mère de demander un délai pour libérer les lieux (ils m’avait laissé un bout de l’ancien appart car le nouveau trop petit pour me loger. La chambre est tout juste assez grande pour un lit et une armoire. Ensuis pour passer, on monte sur le lit)

Rien à faire… Ils veulent récupérer leur bien! Ils disent que j’ai déjà bien profité (un mois si mes souvenirs sont bons)

 

Je décide donc de partir. Je vais à Paris. Je me suis fait des « potes » là bàs… Ils pouront très certainement m’aider, me guider…. Seulement sur place c’est autre chose… On te dis ce qu’il faut faire soit, mais on te fait participer financièrement… On se partage le prix d’une chambre… Avec les risques que cela comprends. Bien évidement pour nos bourses, les meilleures chambres que l’on puisse trouver ce sont celles avec les cafards… Non, non, je dis bien des cafards… Je viens s’en m’en rendre compte de rentrer dans la spirale infernale du monde de la rue… Même si j’arrive à ne pas dormir dehors dans un carton, je suis tout de même SDF! A 19 ans! Je ne dis rien à mes amis bien évidement! Je ne veux pas que l’on ai pitié de moi! D’ailleurs, je l’ai voulu! C’est moi qui suis partie! Sauf que ça, c’est ce que je pensais à l’époque… Maintenant que je suis plus « grande », je me dis qu’on ne s’est pas battue pour moi. Il n’y avait pas d’autre solution pour moi que de partir… Finalement, ce n’était pas mon choix! On m’a forcée moralement à partir, ce qui est totalement différent…

 

Bien vite le peu d’argent que j’avais s’estompe…. Il faut absolument que je trouve « des plans » pour survivre…

Tout d’abord, j’arrive à me faire inviter de temps en temps chez des copains… Ouf, une nuit de passée. Mais le lendemain, on se lève avec le ventre vide… Le plus dur est que l’on ne sait pas quand on pourra le substenter… Ni même quel jour… Ma mère je ne lui parle pas de moi… Mais elle ne me pose pas de question… Ma soeur? Elle sait plus ou moins… Mais on n’est pas en très bon therme… Elle me dit que je suis une profiteuse…. De quoi? Je ne sais pas… Ca va maintenant avec ma soeur, je vous rassure… Mais je crois qu’à l’époque elle n’avait pas vraiment saisie dans quel mal être j’étais… Ce doit être ça. Je t’aime maintenant soeurette! Et je sais que toi aussi….

J’arrive à trouver un plan : j’achète à la sauvette de tous petits livres à un prix dérisoire et je les revend… Dès que j’ai de quoi payer ma part de chambre je retrouve le sourire… Mais cela ne paie pas mon manger. J’ai un nouveau plan. Je vais manger au restaurant U (universitaire)… Ils ne demandent pas constement la carte d’étudiant normalement obligatoire… Je tente ma chance et achète des tickets. Pour pas cher, je peux manger un repas complet tout en étant dans un endroit chaud ainsi que des toilettes propres. Pour une femme c’est très important de trouver un endroit convenable pour uriner…. Je vous raconte pas pour le reste…!

 

 

Voici donc le début de ce témoignage… Si toutefois vous êtes intéressés par la suite du récit, dites le moi, je continuerai à le raconter….

Je voulais juste ce soir dire que cela peu arriver à n’importe qui et que ce n’est pas choisi!

27 mai 2010 Posted by | Témoignages | 6 commentaires

PROCHE REALITE?

Je tenais à relayer l’animation de mon ami Pat qui a fait une animation à sa sauce (comme d’habitude)…. Ceci dit, si l’on regarde bien, vous verrez de part vous même que nous ne sommes pas si loin que ça de la vérité! Donc ne riez pas trop fort car si nous nous laissons faire, ceci ne sera plus une fiction! D’ailleurs pour certaines choses, c’est déjà la réalité….

J’admire le travail de Pat et je trouvais tout à fait normal de faire le relais!

26 mai 2010 Posted by | Sarkostique | 7 commentaires

ANONYMAT MENACE POUR LES BLOGEURS

Nouvelle cencure! En effet, un sénateur (UMP cela va de soi) veut imposer l’identification des blogeurs.

Je vais vous donner un article que j’ai eu sur lepost.fr qui sera beaucoup plus explicite que moi…

Innutile de vous dire ma pensée… Je pense que vous la connaissez tous! Incroyable cette volonté au gouvernement actuel de tout vouloir censuré! Ils ont peur de nous peut-être? Cela ne serait pas étonnant remarquez. J’espère que le Français ne se laissera pas faire comme à son habitude! Voici l’article promis :

 

 

Connaissez-vous le seul point commun entre Molière, Voltaire, Stendhal et moi ? Nous signons sous des pseudos. Ce qui nous différencie, par exemple, de Guy Birenbaum ou de Bruno Roger-Petit mais qui nous rapproche de Jade ou de Prof Ondefatigue. Du moins pour ceux d’entre nous qui sont toujours vivants.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que je suis mégalomane (cela va sans dire) mais surtout parce qu’un sénateur de droite (cela aussi va sans dire) voudrait mettre fin à cette  teeeerrrrrribbbblllle menace pour la société française : la crise l’anonymat des blogueurs. Comme j’ai un peu la flemme de résumer la fulgurante pensée de cet élu lorrain un vendredi, je vous invite à la découvrir ici

Mais avant qu’un de ses collègues ne dépose un amendement pour rendre obligatoire  le dépôt de la CNI en préfecture pour surfer sur le web, je voulais juste préciser à Monsieur Masson mes motivations pour pratiquer cette  tradition aussi ancienne que la peinture rupestre : le pseudo.

D’abord, monsieur le sénateur, je précise que mon anonymat est très relatif et que la rédaction du Post sait qui je suis (comme l’hébergeur pour les blogueurs). J’ai fourni au journal une attestation de domiciliation fiscale et je réintègre bien sagement chaque année dans ma déclaration d’impôts les droits d’auteur qu’oublient toujours nos brillants services fiscaux. Pour l’exprimer dans le langage UMP, c’est un peu comme Johnny Halliday qui s’appelle Jean-Philippe Smet en secret pour son producteur. Sauf pour les impôts.

Cela diffère un peu des blogueurs, mais ne change rien sur le fond.

En effet, j’adore écrire ces lignes si mal payées mais elles ne sont, hélas, qu’une petite partie de mon activité. Aussi, comme j’ai également raté la présidence de l’EPAD, je suis obligé de travailler pour vivre et je croise tout au long de la semaine des collègues, des clients, des prospects et même des employeurs qui ne partagent pas forcément votre enthousiasme probable pour ma verve débridée (*).  Pour l’exprimer dans le langage UMP, en m’identifiant, certains s’arrangeraient probablement pour que je travaille moins pour gagner moins. Ce qui serait à la fois contrariant (pour moi) et contraire aux promesses du président (pour la France).

Ensuite, j’ai aussi envie de pouvoir dire sereinement ce que je pense de la burqa, du FN ou du FLNC sans que demain des cagoulés, des cranes rasés ou des barbus se mettent à spammer ma boite mail perso ou à chercher dans l’annuaire l’adresse de l’appartement où j’élève mes enfants. Comme vous l’avez dit vous-même (avec beaucoup d’humour): « Quand on est parlementaire, on n’a pas à être soumis à la pression de groupes de personnes« . Et quand on n’est pas parlementaire, ben, non plus.

Pour résumer, si je dois écrire sous mon vrai nom , je serais naturellement obligé d’arbitrer entre cette activité et ses répercussions probables sur mon gagne-pain (plus celles plus hypothétiques sur ma vie privée). Bref, je devrais arrêter. Et  les mésaventures récentes de Jess prouvent que je ne délire pas.

En clair, interdire les pseudos, c’est réserver l’expression d’opinion aux seules personnes qui peuvent la pratiquer sans risque économique. C’est à dire à ceux  dont c’est le métier, à ceux qui sont appointés par un camp ou à ceux suffisament riches et puissants pour s’émanciper de tout risque.

Mais je suis con de vous le rappeler. C’est sans doute là votre objectif.

(*) Ne perdez pas votre temps, monsieur le député, à chercher la contrepèterie. Il n’y a en a pas

 

 

Voilà encore une fois de plus une manipulation de notre grand vénéré nain!

23 mai 2010 Posted by | Coups de Gueules! | 8 commentaires

LA MATERNITE PAR SARKO

 

Voici une petite trouvée sur le blog de ma chère Dom…

 

La maternité !

 

Sarkozy visite une maternité pour faire sa propagande.
Dans la première chambre, une jeune maman est aux anges :
– « C’est le plus beau bébé du monde ! »
Dans la seconde chambre, idem… :
– « C’est le plus beau bébé du monde ! » 
Mais dans la troisième, une jeune maman pleure à chaudes larmes.
Sarkozy lui demande ce qu’il lui arrive.
– « C’est mon bébé, répond-elle ».
– « Qu’est-ce qu’il a votre bébé, il est malade ? » 
– « Mais non ! Il est en pleine forme ; il a même déjà les dents qui poussent ! »
– « Mais alors ? Pourquoi pleurez-vous ? »
– » Parce que mon bébé, il vous ressemble ! »
Alors, Sarkozy s’approche du landau, regarde le bébé, et dit :
– « Mais c’est vrai qu’il me ressemble … peut-être sommes-nous de la même famille ? Comment vous appelez-vous ? »
– « Marie DUPONT »
– « Ah ben non … Il n’y a pas de DUPONT dans la famille Sarkozy … mais il y a bien une ressemblance frappante … c’est curieux … je me demande d’où ça vient ! »
– « Moi je sais, d’où ça vient, dit la jeune maman en redoublant ses sanglots. C’est à cause de mon mari ! Il est délégué syndical ».
– « Ah ! Et alors ? »
– « Et alors, tous les soirs, en rentrant à la maison, il dit :
 » Le Sarkozy, moi, j’en ai plein les couilles ! « 

 

21 mai 2010 Posted by | Pour rire | Laisser un commentaire

PHOTOS SARKO

Bon, vous le savez maintenant, dès que j’ai la possibilité de rire un peu, je le fais… C’est donc avec grand plaisir que je vous fait partager ceci :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’espère que je vous ai fait rire…

19 mai 2010 Posted by | Pour rire | 3 commentaires

RETRAITES, VOUS AVEZ DIT RETRAITES?

Nous ne savons pas où nous allons avec nos retraites… Même le gouvernement ne le sait pas à vrai dire…

J’ai vu sur le Figaro.fr un article qui résume assez la division de ce dossier au sein du gouvernement ainsi que les différents acteurs principaux de notre système retraite actuel…

Je suis d’accord pour dire qu’ils font un effort en ébrêchant un peu le bouclier fiscal… Enfin, c’est ce que déclare Danièle Karniewicz (CFE-CGC), mais pour Martine Aubry, c’est autre chose…

Par Olivier Auguste

Les centrales reconnaissent quelques gestes du gouvernement, mais estiment le texte loin d’être bouclé financièrement par le nouveau prélèvement. 

«C’est un texte très astucieux.» Le compliment émane de Danièle Karniewicz (CFE-CGC), après la publication du «document d’orientation» sur la réforme des retraites. De fait, le gouvernement a réussi à focaliser l’attention sur le nouveau prélèvement qui concernera les hauts revenus et les revenus du capital, hors bouclier fiscal. Sur le sujet le plus délicat (la façon de pousser les actifs à travailler plus tard), il laisse «infuser» l’idée d’un inévitable report de l’âge légal mais annoncera sa décision mi-juin, période peu propice à la mobilisation.

Les syndicats, jusque la CGT ou FO, n’ont pu que reconnaître un pas dans leur direction. «Ébrécher le bouclier fiscal, à défaut de le supprimer, c’est une bonne chose», admet Jean-Louis Malys. Et contrairement à Martine Aubry (PS), qui dénonce un «simulacre de concertation», le M. Retraites de la CFDT a bien vu les autres mains tendues à sa centrale : «Sur la pénibilité, les polypensionnés, le financement, on retrouve les questions que nous avons posées. Mais sans les réponses.»

Je vous invite à cliquer ici pour voir la vidéo avec Mme Aubry.

Cela ne suffira de toute façon pas à faire approuver les pistes de réforme par les syndicats. À la CGT, Éric Aubin dénonce «un texte qu’aurait pu signer le Medef» – celui-ci ne s’est pas exprimé lundi. Il regrette que le gouvernement «persiste à dire que la durée d’activité est le seul levier possible». Et de parier qu’entre report de l’âge légal et allongement de la durée, «nous aurons droit aux deux, puisqu’ils sont présentés comme complémentaires», l’un efficace à court terme et l’autre à long terme. À ses yeux, la «contribution supplémentaire» n’est qu’une «mesure symbolique pour faire avaler la pilule aux salariés». 

Relèvement de l’âge légal 

 

C’est sur ce thème que les critiques sont les plus fortes. Le document d’orientation ne comporte aucun chiffrage, et tous les syndicats doutent que les mesures envisagées suffisent à boucher le «trou» des retraites. «Le gouvernement fait l’impasse sur les effets de la crise sur le régime de retraite», déplore Jean-Louis Malys. 

Faute de financement suffisant, Danièle Karniewicz craint que le taux de remplacement soit la variable d’ajustement. Le gouvernement n’apporte aucune garantie sur ce point, souligne-t-elle. Et d’appeler «à sortir des postures : sur la durée d’activité côté syndicats, sur les recettes côté gouvernement». «Les choses commencent à bouger», assure-t-elle. Pour preuve, le conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance-vieillesse, qu’elle préside, a adopté la semaine dernière une déclaration qui rejette une «baisse non maîtrisée des pensions» pour équilibrer les comptes. Pour cela, «le rendez-vous 2010 devra aborder sous quelles conditions il est possible (…) d’augmenter l’âge effectif de liquidation». Entre les lignes, le conseil penche même pour un relèvement de l’âge légal. Seule la CGT a voté contre ce texte, approuvé par le patronat et la CFE-CGC. La CFDT s’est abstenue ; FO et CFTC n’ont pas voté. Une neutralité remarquée qui a suscité des remous, chez FO notamment. 

Côté politiques, Ségolène Royal admet «en dernière instance» un allongement de la durée de cotisation, mais pas un report de l’âge légal. Elle réclame, dans Le Monde , de «nouvelles ressources» et une «révolution fiscale, corollaire de la réforme des retraites» . À l’UMP, le secrétaire général, Xavier Bertrand, juge que la taxation des hauts revenus traduit un «souci d’équité». Son frère ennemi Jean-François Copé reconnaît et approuve une «entaille» au bouclier fiscal. 

Et puis ils sont fiers d’eux… Ben voyons!

18 mai 2010 Posted by | Actus | 4 commentaires

UN PEU DE RIRE NE FERA PAS DE MAL

Comme je l’ai déjà dis précédement, je suis en overdose en ce moment avec les news qui vont de mal en pis … Alors, vive la dérision!

pourquoi M. lepen s’arrache-t-il les poils blancs du cul?
pour laisser les noirs dans la merde

 

*

 

 

 

 

 

 

 

J’espère vous avoir un peu amusés….

16 mai 2010 Posted by | Pour rire | 8 commentaires

UNE FABLE D’ACTUALITE….

Voici une fable que j’ai trouvé chez mon ami Patriarch que je trouve d’actualité… Lisez-là et dites moi à quoi ou à qui cela vous fait-il penser? Il serait rigolo de voir vous avis….

Le coche et la mouche

 

 

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au soleil exposé,
Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, Vieillards, tout était descendu.
L’attelage suait, soufflait, était rendu.

Une Mouche survient, et des Chevaux s’approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l’un, pique l’autre, et pense à tout moment
Qu’elle fait aller la machine,
S’assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
Aussitôt que le char chemine,
Et qu’elle voit les gens marcher,

Elle s’en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l’empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu’elle agit seule, et qu’elle a tout le soin ;
Qu’aucun n’aide aux Chevaux à se tirer d’affaire.

Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;
C’était bien de chansons qu’alors il s’agissait !
Dame Mouche s’en va chanter à leurs oreilles,
Et fait cent sottises pareilles.
Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussitôt :
J’ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
Ca, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.

Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S’introduisent dans les affaires :
Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés.

PS : Je ne fais aucune comparaison avec qui que ce soit
…..en réalité….juste une toute petite…comme l’est la mouche !!

 

Voilà la chère fable de mon ami… Avec sa petite phrase de fin. Et vous, qu’en pensez-vous?

14 mai 2010 Posted by | Uncategorized | 8 commentaires

SARKO CONFIRME SON AVERSION ENVERS LES PAUVRES!

Et oui, il ne va tout de même pas s’attaquer aux siens! Ceux qui ont les moyens d’aider la France! Ben non, on va vers les plus pauvres… Comme ça c’est pas grave… Plus on est pauvre et moins on a la force de se battre, comme ça la prise de risque est moindre… Et puis qui se soucie des pauvres à l’heure actuelle? Et bien les pauvres uniquement! Donc, on s’en fou!

Tu peux me regarder avec ton oeil Nicolas, ça m’est complètement égal!

 

 

Remarquez, il a raison en même temps, puisque personne ne réagit à sa dictature déjà bien mise en place! Donc je n’irais pas par quatre chemins : on vous l’a dit à plusieures reprises que nous avions mis en place un mouvement qui nous donnait du pouvoir à dire « NON » en masse à ce nanoprésident, mais aparement il ne vous a pas fait suffisement souffrir encore pour que vous réagissiez! Que cela ne tienne, il a plus d’un tour dans sa manche cet espèce d’espèce! Et oui, il va appauvrir de nouveau les pauvres! Et puis les moyennes classes deviendront pauvres également et là plus que nos yeux pour pleurer! Et bien c’est bien fait moi je dis! Personnellement je n’ai rien à me reprocher car je suis descendue dans la rue pour lui dire non! Pourquoi vous ne suivez, pas je ne sais pas… Mais la peur n’a jamais rien résolu et je pense qu’il est temps de la mettre au panier et d’aller dans les rues… Mais pourquoi je m’énnerve ainsi? Je vais vous le dire! Je vous fais un copier/coller de mon amie Aliciabx qui elle a tout détaillé dans son article…

 

Sommet social : Sarkozy sacrifie les ménages… et les plus pauvres

Il semblerait que cela ne dérange pas grand-monde. Qu’est-ce que trois millions de pauvres ? En plus, ils ne vont même pas voter, pour la plupart. Cela me rappelle cette histoire du NSD où les gens se contrefichent carrément de ce qui leur est fait. Pourquoi Sarkozy et le gouvernement se priveraient-ils ? 
Je n’ en croyais mes oreilles mais j’avais bien entendu la suppression de l’aide de 150 € versée à 3 millions de familles modestes ainsi que d’autres mesures touchant les plus fragiles. J’ai tout de même recherché le plan, un vrai quoi… avec des mesures concrètes mais, au final, pas grand-chose à se mettre sous la dent, les médias ne veulent pas affoler la populace. Mais au JT, j’ai eu la confirmation que le gouvernement allait tailler dans les APL. Si quelqu’un veut lancer une pétition pour que le gouvernement ne touche à cette allocation, je la signe. 🙂
Nous savions que Sarkozy n’aimait pas les pauvres (lesquels ont la même attention à son égard, il faut bien l’avouer…) mais, comme d’habitude, il n’ose pas s’attaquer à ses amis en leur demandant de faire preuve de solidarité.
Au risque de radoter, je reprends ce billet : Crise financière: le gouvernement a-t-il raison de geler les dépenses de l’Etat ?
où je demandais : Mais quelles dépenses ?
 
 
 
 
 
C’est le pouvoir d’achat qui a fait les frais du sommet social présidé hier par Nicolas Sarkozy. Si le Président a décidé de prolonger les aides au chômage partiel (4000 bénéficiaires) et à l’alternance, en revanche, il a invoqué le redressement des finances publiques pour justifier l’arrêt des mesures de soutien aux ménages. Ainsi, la prime exceptionnelle de 150 euros versée à trois millions de familles modestes et la suppression de deux acomptes dus au titre de l’impôt sur le revenu 2008 ne seront pas reconduites. D’autre part, le dispositif «Zéro charges» accordé aux très petites entreprises (moins de 10 salariés) qui recrutent des salariés «a vocation à s’interrompre au 30 juin» car il est «moins nécessaire» vu «l’amorce de reprise» selon le chef de l’État. Une décision qui a mécontenté le Medef.
Les syndicats sont sortis déçus de ce sommet social, regrettant l’absence de mesures nouvelles pour le pouvoir d’achat des plus défavorisés et une politique de «rigueur». «Le bilan de cette rencontre est assez négatif. Il est spectaculaire de noter qu’il n’y a aucune mesure particulière nouvelle pour faire face à la situation que rencontrent les salariés», a déploré le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault. Selon son homologue de la CFDT, François Chérèque «l’ombre de la rigueur que personne ne veut nommer dans notre pays planait sur ce sommet social». Pourtant Nicolas Sarkozy a démenti toute inflexion de sa politique économique vers l’austérité après l’annonce d’un gel de trois ans des dépenses de l’État, tout en insistant sur la nécessité «d’engager le redressement des finances publiques». Mais visiblement, il n’a pas convaincu les syndicats.

Proposition de plan pour cinq ans, croyez-moi, l’argent il y en a mais il faut avoir le courage d’aller le chercher. Pour l’instant, il n’y a que François Fillon qui a assez de courage pour avouer que la France devra entamer une cure d’austérité ; mais pas sans l’aide de certains haut-placés. En somme, demander à tous de faire preuve de solidarité et de civisme.
Que les riches et hauts fonctionnaires montrent l’exemple et les Français accepteront mieux certains efforts :
1- Réduire le train de vie de l’Elysée ainsi que celui de TOUS  les ministères.
2- Devront participer à l’effort  les sénateurs et députés concernant leurs retraites et indemnités.
3- Lancer un grand appel à la solidarité de la part des plus nantis, notamment ceux du CAC40 et certains autres, plus discrets.
(Exemple : Louis Gallois renonce à ses bonus pour 2009) mais  les « solidaires » devront réinjecter dans l’économie française (puisque les banques ne font rien pour relancer l’économie malgré les milliards injectés pour qu’elles continuent… comme avant) pour soutenir ou renflouer les entreprises en difficulté, sans SPECULATION  ou ingérence dans les entreprises. A définir dans un cadre très précis.
4- Taxer les bonus des banques et les actions en bourses à hauteur définie
Lire : Eva Joly-BNP Paribas : «189 filiales dans les paradis fiscaux»
 5- Enlever TOUTES Les niches fiscales ainsi que le bouclier fiscal 
Il est évident que toutes ces mesures devraient être prises avec nos partenaires mais si certains pays trainaient les pieds,  ce ne serait pas très grave puisque dans dans une telle situation de crise, le chacun pour soi va être de mise. L’Europe économique a montré et trouvé ses limites.
On peut noter que les mesures du plan d’austérité grec ne toucheront en aucun cas les « élites »
La France ne doit pas commettre les mêmes erreurs sous peine de soulèvements de la part de la population. Nous sommes déjà « saignés » à blanc, nous attendons donc beaucoup d’efforts de la part des « élites » françaises… »

Javais oublié les retraites des députés et sénateurs. C’est pourquoi il n’y a qu’une molle résistance de leur part sur les mesures prises par N. Sarkozy.
 

Mais bien évidemment, seules des ponction sur des retraites de nantis ciblés (car ceux-là sont inutiles pour sa réélection) mais c’est c’est bon pour la com’.
Mais les dindons de la farce, ce sera bien nous…
Car Sarkozy a déjà son plan pour 2012 et il n’a l’intention de toucher au porte-feuille de ses amis riches et riches politiques à la fois.
Il a trop besoin d’eux… Je le rappelle au cas où certains me feraient l’honneur de me lire.

Toujours d’accord avec ce qui est en train de se préparer, les amis ?
Je vais aller faire un tour à la manif’ du 27 qui, dommage, n’est consacrée qu’à la fonction publique.  Mais j’irai quand même.
Je n’ai pas une santé des meilleures et je puise beaucoup en moi pour faire tous ces efforts. Tout ce que je vois et entends n’augure rien de bon pour les plus précaires.

On se moque de nous, quand certains vont-ils enfin se réveiller ?
Je me demande parfois si les révolutionnaires de 1789 n’auraient pas émigré 🙂 et que ceux qui restent ne seraient pas des enfants de Pétain (j’ai bien écrit Pétain).
Bon, ça fait du bien de se lâcher un peu. Je me suis bien amusée. Pas vous, me semble-t-il…

 

Et bien continuons ainsi, bêh, bêh! Joyeux moutons!

13 mai 2010 Posted by | Coups de Gueules! | 5 commentaires