NOSARKOZY

Arrêtons la dictature!

TEMOIGNAGE… SUITE

Je me lève, il est tard je sais… Il est presque 10h. Seulement je ne suis pas allée me couchée avant 2h ou était-il 3h du matin? Je ne sais plus…. La notion du temps commence à s’estomper. Je veux dire le temps normal pour les gens dit « normaux ». Je me sens à part. Exclue. De tous et de tout. Sauf bien sûr mes compagnons de route.

Je resterai bien un peu plus longtemps au lit. Mais je ne peux pas. Il faut rendre la chambre. Et puis, surtout, j’ai mon estomac qui me rappelle à l’ordre.

Je descends et taxe une cigarette. Et oui, pour les novices sachez que la cigarette est le meilleur coup faim du monde! Donc, une cigarette et l’estomac me laisse un peu plus tranquille. De toute façon je ne peux pas manger, je n’ai plus un sou en poche. Il faut que j’aille travailler…

Je me mets en place, à MA place sur les champs Elysées… J’ai réussi tant bien que mal à « m’installer » ici. J’essaie de vendre mes livres de poêmes de la pensée Universelle à 5 ou 6 francs. Si j’en vend cinq dans la journée je suis contente. Je n’arrive pas à me résoudre de faire la manche. Je ne VEUX pas la faire. Je VEUX travailler. J’endosse donc mon petit sac à dos en ne porte qu’un ou deux livres à la main (et oui, il faut faire attention aux forces de police car ce que je fais est interdit par la loi) et me mets en position.

Un monsieur d’une cinquantaine d’années s’approche de moi. Il me tient ces propos :

 » Mademoiselle, c’est fou ce que vous me rappellez ma défunte bien-aimée…. Puis-je vous demander de me tenir compagnie quelques instants? »

Je le regarde et me dis que je ne risque pas grand chose avec ce monsieur qui m’a l’air affaibli. Je lui réponds que je n’y vois pas d’inconvénient mais on reste en vue de tout le monde.

Il me propose que l’on se ballade un peu ensemble. Je veux bien tant que l’on reste dans les galeries marchandes au milieu de la foule… J’ai de la peine pour lui et ne veut pas l’offenser, mais je ressens toutefois un malaise en sa compagnie. Je me contente de l’écouter parler, de lui donner un peu le change mais sans plus. Je me dis que ça, ça ne fait de mal à personne. Cependant, je lui dit qu’il faut que je retourne travailler car pendant que je discute avec lui, je ne risque pas de me faire d’argent et je ne pourrai pas manger de la journée. Je ne suis déjà pas bien grosse, alors…

Il me répond qu’il comprends bien, mais qu’il me donnera quelque chose pour me dédommager… Je suis de plus en plus mal à l’aise… J’ai l’impression d’être prise pour ce que je ne suis pas! Je réitère mon inquiétude relative à mon travail. De plus, j’ai peur que quelqu’un vienne me chipper ma place… C’est que j’en ai baver pour l’avoir… Je ne voudrais pas la perdre. Le gars me propose d’aller à une séance de cinéma avec lui. Et là, je crois qu’il ne s’y attendait pas, mais j’ai commencé à hausser le ton! Je lui ai répliqué que j’étais désolée pour sa femme, mais que moi je ne l’étais pas et qu’il me faisait perdre mon temps! Du coup, il m’a donné il me semble une vingtaine ou une trentaine de francs, s’est excusé et est parti…. Je culpabilise… Finalement, c’est peut-être moi qui l’ai mal jugé… Peut-être qu’il était en détresse et moi, je me suis comportée comme une gougeate! Mais que pouvais-je faire d’autre? Je ne le sais pas…. Et puis, un peu plus tard, je rencontre une connaissance et je lui explique ce qu’il m’est arrivé… Et là la personne rie… Je lui demande le pourquoi et là dessus lui de me répondre :

– Tu viens de faire connaissance avec un michton!

– Un quoi?.

– Un michton! C’est un mec qui est en quête de nanas qui sont dans la M—e et qui en profite pour se prendre du bon temps et leur met une liasse en main pour mieux les décider… Tu ne t’ai pas fait prendre, c’est bien…. Part contre, méfie toi car ils essaient toutes sortes d’astuces. Tout y passera. Aujourd’hui c’était le coup de la ressemblance avec sa défunte femme, demain cela peut-être tout à fait autre chose. En gros, ils essaient de te faire atterir dans leur lit à moindre coup …

J’ai la colère qui m’a monté tout de suite! Moi qui ai eu pitié de lui, en fait il se jouait de moi! Quelle chance que j’ai eu cette impression de mal être! Je ne me suis pas faite « embarquée! »  Finalement, tel est pris qui croyait prendre! J’ai tout de même eu de l’argent, et là du coup, je n’ai plus de remords! Je vais pouvoir aller mangé quelque chose. Mais ce n’est pas l’heure, il faut que j’arrive à vendre un peu si je veux payer ma chambre. Et puis il faut que j’apprenne à ne pas trop dire combien j’ai gagné sinon « les autres » vont vouloir vivre sur mon dos…. Et ensuite, le lendemain je recommencerai à partir avec rien…. C’est mon problème. J’ai beaucoup de mal à dire non pour partager lorsqu’on me le demande. Je ne suis pas assez égoïte… Pourtant ils ne me font pas de cadeaux. Je suis sûre qu’ils cachent un peu d’argent de leur côté et profite un peu de moi… Mais dans la rue c’est ça… Tout le monde profite de tout le monde…. Je suis trop « vierge » pour avoir cette mentalité! Je n’arrive même pas à la comprendre d’ailleurs!

Toute la journée je déambule sur les champs Elysées…. Plus exactement, je fais du surplace car il ne faut pas trop « manger » le terrain des autres…

Ma journée finalement ne s’est pas trop mal déroulée… Avec l’argent que je me suis fait avec le « michton », je n’ai pas besoin de « courir » après l’argent… Je vendouille un peu… J’ai assez pour me faire un bon repas et payer ma part…. J’arrête pour aujourd’hui et je vais rejoindre « ma bande » afin de les aider à leur tour.

Eux, ils font des spectacles dans les rues. Donc, ils vivent plus la nuit que le jour… C’est pour cette raison que je me couche tard. Car il est hors de question que j’aille dans un de ses hotels miteux seule au risque de me faire agresser… Je me déplace toujours accompagnée. Je dois le dire pour tous ceux et toutes celles qui ne le savent pas: la nuit, il ne faut jamais se déplacer seule… Tout peut arriver à une jeune femme comme moi. Tout ce sait. Et même si l’on parait propre, même si ce n’est pas écrit sur notre visage, notre situation est connue de tous (même dans Paris), et du fait de notre situation, tout le monde se croit tout permis à notre encontre… Vous n’imaginez pas tout ce que l’on peu entendre et vivre dans la rue. Moi même je n’en suis pas revenue…

Donc pour les aider, je fais la quête à la fin du spectacle… Ca fait bien une femme qui quête en fin de spectacle… Ca rapporte un peu plus.

Publicités

7 juin 2010 - Posted by | Témoignages

4 commentaires »

  1. Oh là là !!!!! que c’est émouvant;
    Je n’en ai pas perdu une bouchée!!!!!!

    En effet, la pauvre, qu’est ce qu’elle a du en baver!!!!! je me mets à sa place, et en lisant, c’est ce que çà me fait…. on est dans le lieux, on s’imagine, et on voit très bien comment cela se passe.

    Merci cacahuette pour le deuxième épisode de ce témoignage.

    gros bisous à toi
    Nicole

    Commentaire par nini37 | 7 juin 2010 | Réponse

    • Il faut savoir se méfier de tout…. Je pense qu’elle a déjà apris ça….
      Merci pour elle.
      Bonne journée et bon courage.
      Bisous

      Commentaire par cacahuette83 | 7 juin 2010 | Réponse

  2. Le témoignage de cette jeune fille peut servir à d’autres car il montre les dangers et prédateurs qui sont dans la rue.
    La rue est une jungle pleine de danger où disparaissent beaucoup de chose quand ce n’est pas la personne directement.
    On ne ressort jamais intact de cette expérience.
    Mes pensées accompagnent cette jeune fille.
    Bises de nous deux
    Pat et Arlette

    Commentaire par Pat59 | 7 juin 2010 | Réponse

    • La rue est dangereuse pour tous mais lorsqu’on est une jeune fille, cela se complique encore un peu plus… Les prédateurs sortent et attaquent tout le temps… Je pense faire un autre article pour décrire un peu tous les pièges qu’elle m’a raconté… C’est effarant jusqu’où l’être humain peu aller…

      Bonne nuit et merci à vous deux.

      Gros bisous à vous mes amis.

      Commentaire par cacahuette83 | 7 juin 2010 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :