NOSARKOZY

Arrêtons la dictature!

APPEL A LA GREVE LE 07 SEPTEMBRE 2010

Je sais, en ce moment, on ne peut pas dire que je sois tellement présente! J’ai des circonstances atténuantes mais je ne vais certainement pas vous saouler avec ça! Je tenais toutefois entre deux faire le relais pour l’appel à la grève du 07 septembre 2010. Je vous livre donc dans son intégralité l’article que nous devons relayer… Même si vous ne me laissez pas de com, faites circuler. Je sais que des personnes telles que Aliciabx et Pat ont déjà fait un papier dessus même si je n’ai pas eu le temps de laisser ma petite com…

 

J’ai reçu par mail le texte et pétition qui suit, elle appèle à la grève générale au finish pour que soit retiré dans sa totalité la réforme sur les retraites telle que présentée par ce gouvernement godillot ultra libéral, je vous livre le mail et les liens.

J’appèle toutes les personnes qui viennent me lire à signer cette pétition et surtout à AGIR SUR LE TERRAIN avec toute la détermination et le courage que cela requiert.

Montrons que les valeurs que nos anciens ont eus et pour lesquels ils se sont battus ne sont pas mortes, que nous sommes capable de prendre le relais et aller jusqu’au bout.

Relayez si vous avez un blog, un site, transmettez par mail à vos contacts, allez dans la rue avec des tracts, battons nous  et sauvons le peu de social qui nous reste !

Le texte :

 

Lettre ouverte à l’intersyndicale du 29 juin

 

Pour une grève générale jusqu’au retrait de la réforme des retraites


 

Signer la pétition –   Voir les signataires

 

Comme il l’avait annoncé dés 2007, le gouvernement Sarkozy s’est attaqué sans faillir à tous les acquis sociaux populaires, notamment ceux hérités du Conseil National de la Résistance.

La réforme des retraites est le dernier grand chantier du quinquennat.
Nous voulons infliger une défaite à ce gouvernement à l’occasion de la bataille qui est engagée.
Il faut un coup d’arrêt, maintenant, aux politiques libérales qui détruisent notre modèle social.

Dans cette perspective, nous sommes prêts à un affrontement majeur, aux côtés de nos organisations politiques et syndicales, mais pour gagner, nous pensons que notre revendication doit être le retrait pur et simple du projet de réforme.

Sarkozy doit plier devant plus déterminé que lui!

Les signataires de cette lettre s’engagent à s’organiser pour une grève générale à partir du 7 septembre et à tout faire pour qu’autour d’eux le mouvement soit suivi puis reconduit le lendemain, et les jours d’après, jusqu’au retrait et à la remise à plat complète du projet de réforme des retraites..

Il n’est plus temps de discuter. Engageons ensemble une lutte que nous prolongerons jusqu’à la victoire pour ouvrir de nouvelles perspectives politiques et remettre en marche la machine à conquêtes sociales.

 

**************************************************

Centralisation des informations sur la journée du 7 septembre décidée par l’intersyndicale (CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA):

http://www.7septembre2010.fr

 

Signer la pétitionVoir les signataires

 

Je fais suivre……. CONTINUEZ MERCI.

Article pris sur le blog de NINI37

12 juillet 2010 Posted by | Actus | 10 commentaires

ANELKA INSULTE DOMENECH

He oui, non seulement il joue mal, mais en plus il est suceptible ce petit! J’ai cru comprendre qu’il y aurait une expultion en pour parler à la fédération française à son encontre… Je crois qu’il est temps! Je pense même qu’il ne devrait même pas être question de le laisser porter le maillot Français à celui là!

Je vous fait un copier/coller de l’article que j’ai vu sur sport24 :

par Baptiste Desprez (Sport24.com), le 19/06/2010

Selon L’Equipe une altercation a opposé Nicolas Anelka à Raymond Domenech à la mi-temps de France-Mexique jeudi. L’international aurait insulté le sélectionneur. La Fédération réfléchirait à une exclusion du joueur.

Le vestiaire médusé
Il n’en est pas à sa première «affaire», mais Nicolas Anelka a, pour le coup, franchi la ligne jaune. Déjà critiquable sur ses performances depuis le début du Mondial, le natif de Versailles a ajouté une nouvelle ligne à son statut «d’enfant terrible» du foot français. Pis, il est entré dans une nouvelle dimension. La raison ? Un comportement inexcusable et irrespectueux envers le sélectionneur lors de la mi-temps de France-Mexique jeudi soir. Alors que les joueurs rentraient aux vestiaires, Raymond Domenech a tancé son attaquant sur son placement sur le terrain, lui reprochant d’être partout… sauf à son poste. Des remarques qui n’ont pas plu au joueur de Chelsea. Sa réponse ? Un cinglant et poétique «va te faire enc…, sale fils de p…» aurait fusé envers le patron des Bleus dans un vestiaire médusé et circonspect face à une telle réaction raconte L’Equipe. Surpris et déçu, le sélectionneur aurait répliqué par un laconique «O.K, tu sors» alors qu’ Anelka en remettait une couche, un brin provocateur : «Ouais, c’est ça…». Une nouvel exemple de classe dont jouit l’international qui s’était déjà distingué en 2002 en lançant au sélectionneur de l’époque, Jacques Santini: «Je ne veux pas être le remplaçant du remplaçant. Pour que je revienne, il faudra que Santini se mette à genoux.» Du Anelka dans le texte.

Vers une exclusion ?
Quelle position adopter face à un tel comportement ? Si les faits sont avérés, nul doute que l’on ne reverra pas l’ancien attaquant du PSG sur la pelouse face à l’Afrique du Sud. Voire même en équipe de France. Connaissant l’homme, pas sûr que cela l’empêche de dormir, lui qui ne semble comprendre l’importance d’une telle compétition. Une simple Coupe du Monde après tout. Rien de plus. Raymond Domenech qualifiera-t-il de «ragots» cette scène auprès des médias ? Ordonnera-t-il à son attaquant de quitter le groupe pour tenter de sauver la face ? A voir. Se décidera-t-il enfin à avouer la vérité ? A savoir que le climat en équipe de France est tout simplement rongé par les rancoeurs, les amertumes et le manque de respect et de classe de certains joueurs qui sont déconnectés de la réalité. Selon RMC, le sélectionneur se serait entretenu avec Jean-Pierre Escalettes samedi matin afin d’évoquer un renvoi du joueur, lequel ne se serait pas excusé depuis le clash. Si jamais Anelka était amené à rester au sein du groupe, le peu de crédibilité dont jouissent Domenech et son président partirait définitivement en fumée.

Le doigt d’honneur de Gallas
Au-delà du cas du buteur des Blues, d’autres joueurs excellent dans leur mauvais comportement à défaut de briller sur le terrain. Des hommes qui ont trop vite oublié qu’ils avaient une mission et des devoirs au moment de revêtir le maillot frappé du coq. L’exemplarité en fait partie. Ça, William Gallasa également dû l’oublier. Toujours selon le quotidien, le vice-capitaine des Bleus aurait fait un doigt d’honneur à un journaliste de TF1 après la rencontre de jeudi soir. Encore un bel exemple d’un homme qui portait le brassard de capitaine il n’y a pas si longtemps. Voilà donc l’image que renvoie cette équipe de France aujourd’hui. Des performances proches du néant et des statuts de «stars» décernés à des joueurs qui n’ont de stars que leur compte en banque et leur ego. Mais le Mondial continue… Il reste un match à jouer contre l’Afrique du Sud mardi. Pour sauver un honneur que certains ont déjà perdu.

 

 

 

Sans être super fan du foot, je suis tout de même suporter de l’équipe de France…. Elle est cencée représenter la France…. Alors lorsque ces personnes touchent des millions pour nous représenter, j’attend d’elles qu’elles aient un minimum de respect! Hors, c’est tout à fait l’opposé! Il est temps de rappeller aux joueurs ce que l’on attend d’eux et à Raymond Domenech, temps de prendre sa retraite!

 

19 juin 2010 Posted by | Actus | 7 commentaires

Innondations Draguignan, var

Vous l’avez tous vu, nous avons eu à Draguignan des intempéries terribles…. Je devais impérativement me rendre sur Nice et pour ce faire, j’ai dû traverser Draguignan…. Il m’en a fallu du temps! Je vous le garanti! Les routes barrées qu’il a fallu contournées ….

2010_06_16_144956

Au rond point d’intersection de Draguignan et Lorgues

 

 

 

 

2010_06_16_145005

 

 

 

 

2010_06_16_145038

 

 

 

 

2010_06_16_145543

 

 

 

 

2010_06_16_145612

 

 

 

 

2010_06_16_145628

 

 

 

 

2010_06_16_145640

 

 

 

 

2010_06_16_145656

Le fameux rond point de la prison…. Vous pouvez voir que l’on ne peux plus passer car il y a un monceau de voitures qui nous en empêche…

 

 

 

 

2010_06_16_145737

Le mur de la prison… Vous pouvez voir que tout le grillage est par terre….

 

 

 

 

 

2010_06_16_145745

 

 

 

 

2010_06_16_153504

 

 

 

 

2010_06_16_180943

 

 

 

 

2010_06_16_183646

 

 

2010_06_16_183654

 

Les dégâts sont considérables… J’ai une très grande pensée pour les sinistrés surtout que dans le lot j’ai de très bons amis à moi.

Bonne soirée à tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16 juin 2010 Posted by | Actus | 11 commentaires

MARTINE AUBRY INCENDIE SARKOZY

Martine Aubry fait entendre de plus en plus parler d’elle… Mais là je dois dire qu’on est pas près d’oublier ses propos, qui je dois le reconnaitre me mettent dans une joie profonde! Bien évidement Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, n’a que très moyennement aprécié considère qu’elle a insulté le président… J’ai vu également que l’ump voulait essayer de donner des sanctions à Mme Aubry si cette dernière ne présentait pas des excuses publiques.

Et bien moi je dis qu’il n’y a pas d’insultes à dire la vérité! Je dis qu’il n’y a pas à s’excuser surtout lorsque le président a été le premier insultant l’ancien président, décédé qui plus est, M.François Miterrand!

Je vous donne donc comme à mon habitude  l’article que j’ai trouvé sur le Figaro.fr :

Réuni lors d’une convention nationale, le PS a adopté samedi un «nouveau modèle de développement». Martine Aubry a déploré la «dose de vulgarité» de Nicolas Sarkozy, qui a attaqué l’héritage de François Mitterrand.

C’est la «première pierre» d’un édifice qui doit porter le Parti socialiste au pouvoir en 2012. Samedi, quelque 500 délégués étaient rassemblés aux Docks de Paris à La Plaine-Saint-Denis pour ratifier le projet de société du PS lors d’une Convention nationale sur un «nouveau modèle de développement économique, social et écologique». Le texte, adopté le 27 avril par le Conseil national puis ratifié le 21 mai par les militants, a été entériné définitivement en fin d’après-midi.

 

«Nous posons cette première pierre de notre projet […] pour l’alternance en 2012», a affirmé le numéro deux, Harlem Désir, ouvrant la réunion. C’est «la première brique pour 2012, mais nous ne sommes pas au programme, même pas au projet, mais ce texte est le socle et la matrice du changement», assure l’artisan du projet, Pierre Moscovici. Il dit sa «fierté» d’un PS qui «se comporte en intellectuel collectif», pour élaborer ce texte «radicalement réformiste», loin d’«une synthèse molle». 

«Une dose de vulgarité»

 

Pour la première secrétaire Martine Aubry, qui s’est exprimée en clôture de la convention, «les Français se tournent maintenant vers nous», «n’ont plus confiance dans ce président» qui «dit une chose et fait le contraire». «Non seulement, le président se renie – on est habitué – mais faute de courage de présenter ses propres réformes, il attaque les nôtres», a-t-elle déclaré. «Faut-il qu’il soit déboussolé pour attaquer le prédécesseur de son prédécesseur!», en allusion aux critiques du chef de l’Etat de l’acquis de François Mitterrand qui a abaissé l’âge légal de la retraite à 60 ans. «A son inconstance, il ajoute aujourd’hui l’inélégance. Et à son inefficacité – je le dis parce que je le pense comme ça – il ajoute une dose de vulgarité. On n’attaque pas ainsi un président de la République et surtout pas François Mitterrand!», a-t-elle lancé, vivement applaudie. 

«J’entends bien M. Sarkozy nous donner des leçons en matière de gestion», a-t-elle affirmé, ajoutant : «J’ai un peu l’impression, quand Nicolas Sarkozy nous donne des leçons de maîtrise budgétaire, c’est un peu Bernard Madoff qui administre quelques cours de comptabilité». «Une société n’est pas faite pour faire payer ceux qui ne sont pas responsables de cette crise. Ce ne sont pas les fonctionnaires qui en sont responsables, les salariés et les retraités. Ce sont ceux qui nous ont conduits à cette situation». 

«Il est regrettable que Mme Aubry s’abaisse à injurier le président de la République en le comparant notamment à un escroc. Les Français jugeront où est la vulgarité», a répondu Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, dans un communiqué. «On pouvait se réjouir de voir le PS choisir enfin le débat d’idées, dans une convention qui se disait constructive. Mais, patatras, cela se termine en acte de destruction et d’insulte», a-t-il ajouté. 

30 mai 2010 Posted by | Actus | 7 commentaires

RETRAITES, VOUS AVEZ DIT RETRAITES?

Nous ne savons pas où nous allons avec nos retraites… Même le gouvernement ne le sait pas à vrai dire…

J’ai vu sur le Figaro.fr un article qui résume assez la division de ce dossier au sein du gouvernement ainsi que les différents acteurs principaux de notre système retraite actuel…

Je suis d’accord pour dire qu’ils font un effort en ébrêchant un peu le bouclier fiscal… Enfin, c’est ce que déclare Danièle Karniewicz (CFE-CGC), mais pour Martine Aubry, c’est autre chose…

Par Olivier Auguste

Les centrales reconnaissent quelques gestes du gouvernement, mais estiment le texte loin d’être bouclé financièrement par le nouveau prélèvement. 

«C’est un texte très astucieux.» Le compliment émane de Danièle Karniewicz (CFE-CGC), après la publication du «document d’orientation» sur la réforme des retraites. De fait, le gouvernement a réussi à focaliser l’attention sur le nouveau prélèvement qui concernera les hauts revenus et les revenus du capital, hors bouclier fiscal. Sur le sujet le plus délicat (la façon de pousser les actifs à travailler plus tard), il laisse «infuser» l’idée d’un inévitable report de l’âge légal mais annoncera sa décision mi-juin, période peu propice à la mobilisation.

Les syndicats, jusque la CGT ou FO, n’ont pu que reconnaître un pas dans leur direction. «Ébrécher le bouclier fiscal, à défaut de le supprimer, c’est une bonne chose», admet Jean-Louis Malys. Et contrairement à Martine Aubry (PS), qui dénonce un «simulacre de concertation», le M. Retraites de la CFDT a bien vu les autres mains tendues à sa centrale : «Sur la pénibilité, les polypensionnés, le financement, on retrouve les questions que nous avons posées. Mais sans les réponses.»

Je vous invite à cliquer ici pour voir la vidéo avec Mme Aubry.

Cela ne suffira de toute façon pas à faire approuver les pistes de réforme par les syndicats. À la CGT, Éric Aubin dénonce «un texte qu’aurait pu signer le Medef» – celui-ci ne s’est pas exprimé lundi. Il regrette que le gouvernement «persiste à dire que la durée d’activité est le seul levier possible». Et de parier qu’entre report de l’âge légal et allongement de la durée, «nous aurons droit aux deux, puisqu’ils sont présentés comme complémentaires», l’un efficace à court terme et l’autre à long terme. À ses yeux, la «contribution supplémentaire» n’est qu’une «mesure symbolique pour faire avaler la pilule aux salariés». 

Relèvement de l’âge légal 

 

C’est sur ce thème que les critiques sont les plus fortes. Le document d’orientation ne comporte aucun chiffrage, et tous les syndicats doutent que les mesures envisagées suffisent à boucher le «trou» des retraites. «Le gouvernement fait l’impasse sur les effets de la crise sur le régime de retraite», déplore Jean-Louis Malys. 

Faute de financement suffisant, Danièle Karniewicz craint que le taux de remplacement soit la variable d’ajustement. Le gouvernement n’apporte aucune garantie sur ce point, souligne-t-elle. Et d’appeler «à sortir des postures : sur la durée d’activité côté syndicats, sur les recettes côté gouvernement». «Les choses commencent à bouger», assure-t-elle. Pour preuve, le conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance-vieillesse, qu’elle préside, a adopté la semaine dernière une déclaration qui rejette une «baisse non maîtrisée des pensions» pour équilibrer les comptes. Pour cela, «le rendez-vous 2010 devra aborder sous quelles conditions il est possible (…) d’augmenter l’âge effectif de liquidation». Entre les lignes, le conseil penche même pour un relèvement de l’âge légal. Seule la CGT a voté contre ce texte, approuvé par le patronat et la CFE-CGC. La CFDT s’est abstenue ; FO et CFTC n’ont pas voté. Une neutralité remarquée qui a suscité des remous, chez FO notamment. 

Côté politiques, Ségolène Royal admet «en dernière instance» un allongement de la durée de cotisation, mais pas un report de l’âge légal. Elle réclame, dans Le Monde , de «nouvelles ressources» et une «révolution fiscale, corollaire de la réforme des retraites» . À l’UMP, le secrétaire général, Xavier Bertrand, juge que la taxation des hauts revenus traduit un «souci d’équité». Son frère ennemi Jean-François Copé reconnaît et approuve une «entaille» au bouclier fiscal. 

Et puis ils sont fiers d’eux… Ben voyons!

18 mai 2010 Posted by | Actus | 4 commentaires

REFORME DES RETRAITES, GRANDE FUMISTERIE!

Tout d’abord, un petit bonjour à Nicolas… Mais si, vous savez très bien de qui je parle…  Celui qui sert d’espion au petit Nicolas! Ben oui, il lui faut quelqu’un pour espionner tout ce que l’on dit!

 

 

Bonjour à vous, oeil de Sarkozy!

 

 

Et puis maintenant je vais vous faire partager une vidéo de mon ami Pat qu’il a fait lui même de ses petites mains magiques. Elle fait environ 10 minutes de lecture, mais on n’a pas le temps de s’ennuyer. Il dénonce la fausse réforme… Un vrai petit génie ce Pat! C’est bien évidement avec son accord que je vous livre sa vidéo :

 

10 mai 2010 Posted by | Actus | 4 commentaires

L’AIDE A LA GRECE

Je commence vraiment à en avoir assez ! Je suis d’accord pour aidé les personnes qui sont dans le besoin, mais pas au risque d’en payer le prix cher! Parcequ’enfin, il ne faut tout de même pas oublier que si la France prête à la Grèce, du fait que nos caisses sont vides, il nous faut d’abord emprunter ladite somme pour ensuite la redistribuée. Alors je sais bien que sa majesté le Roy leur fera payé avec un taux suppérieur à l’emprunt initial (donc ce n’est plus aider mais faire du bizness) mais quelles sont les garanties avons que la Grèce poura rembourser sa dette? Et qui paiera la note? De plus, savez-vous que nous sommes les troisième plus gros « donnateurs » après le Fond Monétaire International et l’Allemagne!? Sommes nous si riches? Et les Français dans tout ça? Je vous joint la carte que j’ai trouvé sur LE FIGARO.FR

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas rien! Le projet va être définitivement validé ou non vendredi prochain, mais moi je ne me fais aucunes illusions …. Je sais que c’est déjà voté!

8 mai 2010 Posted by | Actus | 5 commentaires

DEMENTI SNCF

Voilà j’ai reçu un e-mail de Elfigo qui m’a dit que le message que j’ai reçu hier était un hoax… J’ai vérifié la véracité de l’hoax et il s’avère que c’est vrai. Je vous présente donc toutes mes excuses de vous avoir donné une fausse info. Je vous livre donc les bons chiffres (qui sont toutefois bons et que j’aimerai bien avoir pour mon compte perso) tiré du site officiel du démenti :

Salaire SNCF – Salaire d’un conducteur TGV – la vérité sur les rumeurs

La SNCF répond au mail diffamatoire qui circule sur le net :

Salaire d’un conducteur TGV : 2200 euros nets au début à 4880 euros en fin de carrière auquel il faut ajouter des primes.
Le salaire net mensuel d’un conducteur s’échelonne de 1 500 à 1 800 euros au début, puis à 3 000 – 3 400 euros en fin de carrière. Dans tous les cas, primes comprises (dont la compensation pour horaires de nuit). Les chiffres sont donc très éloignés des 75 000 nets annuels annoncés. La prime de charbon n’existe plus, depuis bien longtemps. Quant aux autres, elles sont soit banales car elles existent dans toutes les entreprises, soit simplement inventées. Les horaires de travail : ne sont pas de 25 H par semaine, mais de 35 H. Ces horaires sont faits de multiples tâches : la conduite, bien sûr, mais aussi les vérifications techniques de sécurité.

La retraite à 50 ans : elle ne concerne que les conducteurs. La gratuité des soins : comme partout ailleurs, la Caisse de Prévoyance (et non pas la SNCF elle-même) passe des conventions avec des établissements de soins et, comme partout ailleurs, les complémentaires, ajoutées aux remboursements de base, couvrent certaines prestations à 100%. La gratuité des transports : si certains trains leur sont accessibles gratuitement, les cheminots et plus encore leur famille ont une partie du billet à régler sur les TGV, les couchettes, les trains auto, les trains internationaux, Eurostar, Thalys… Il n’existe pas de « prime d’absence de prime » pour les sédentaires.

Recettes annuelles : 9 milliards d’euros
Pour 2004, 8,6 milliards d’euros proviennent directement des clients voyageurs et fret,à cela s’ajoutent 500 millions d’euros de compensations tarifaires nationales et régionales (cf plus bas),
+ 2,7 milliards qui rémunèrent l’entretien et l’exploitation du réseau national
+ 900 millions d’euros de travaux effectués pour RFF,
+ 500 millions pour le transport des bagages accompagnés
+ 1,9 milliard qui rémunèrent les missions de service public décidées par les Régions (sous forme de conventions passées avec ces régions),
+ 900 millions de recettes commerciales, hors transports,
Soit, pour 2004, 15,5 milliards d’euros de recettes correspondant à des services rendus, effectués et achetés.
Source : rapport annuel 2004 de la SNCF

Ha ben oui, c’est sûr, maintenant je vais pleurer pour eux… Trop dur!

5 mai 2010 Posted by | Actus | 2 commentaires

SARKOZY DICTACTEUR? NICOLAS PRINCEN, L’OEIL A SARKO SUR LE NET

Je n’arrête pas de le dire et le redire, nous allons avec Sarkozy vers une dictature certaine… Je n’ai pas attendu que ce monsieur manifeste ouvertement certaines de ces actions pour voir clair dans son jeu! Il est vraiment grand temps que le peuple se réveille et le mette dehors avec un grand coup de pied au fesses! J’en ai plus qu’assez de le voir et surtout ne supporte plus de l’écouter! Alors, je vous livre un article que ma tata m’a envoyé en interne…. L’article provient de Libération.fr :

Nicolas Princen, «l’œil de Sarkozy sur le web»

L’Elysée a chargé ce normalien de 24 ans de mettre en œuvre une veille du Web pour relever les critiques, buzz ou rumeurs sur le Président.

François Vignal

La vidéo du «Casse-toi pauv’con», l’affaire du SMS à Cécilia, et autres buzz ou rumeurs du Net ont certainement échaudé l’Elysée, habitué à contrôler sa communication. Mais à défaut de maîtriser, il est possible de surveiller. Pour mieux réagir.C’est le rôle qui vient d’être confié à Nicolas Princen, 24 ans, diplômé d’HEC et normalien. Ce jeune homme au look de gendre idéal préfère la politique aux lettres ou au business. Il s’était d’ailleurs mis en congé d’EuroRSCG pour s’engager dans la campagne présidentielle de Sarkozy. Auprès de José Frèches et François de la Brosse, il était chargé d’animer l’émission Libre cours pour la NSTV (pour Nicolas Sarkozy TV) sur le site de campagne. De lui, José Frèches dit alors sur son bloc notes qu’il est «jeune et brillant».

A l’Elysée, sous la responsabilité du chargé presse et communication Franck Louvrier, et non de François de la Brosse (désormais responsable du site de l’Elysée), il sera chargé de la veille Internet : répertorier les informations, buzz, rumeurs, attaques contre le Président, puis les transmettre pour permettre de réagir au plus vite. Les sites d’information passeront dans son tamis, mais aussi les forums de discussion ou autres blogs.

«Nadine Morano défonce Nicolas Princen»

Les blogueurs justement accueillent son arrivée avec sourire et moquerie. Et veulent même l’aider. «Cher Nicolas Princen, je te souhaite bien du courage. Et je souhaite donc savoir si tu mérites bien ta place. Je t’ai ajouté dans mes contacts sur Facebook. Comme cela tu auras automatiquement les notifications de mes nouveaux articles de mon blog, ce sera pratique pour toi», écrit Luc Mandret sur son blog politique. Sur le blog Mafacecachee, Princen est qualifié de «djeun’s qui doit servir de mouchard sur le Net pour le compte du petit Nicolas». Pour «aider» Nicolas Princen, l’auteur ajoute «la liste non définitive des méchants». Comprendre les blogs ou site anti-Sarkozy. Quant au «blog politique de gauche» Intox2007, sous le titre Nadine Morano défonce Nicolas Princen, il s’amuse à comparer le nombre d’occurrence des deux personnalités sur les blogs, avec une victoire haut la main pour la députée de Meurthe-et-Moselle.

«Pas un flicage»

L’initiative élyséenne fait moins rire d’autres blogueurs. Selon peuples.net, le geek de l’Elysée n’est là que pour «surveiller afin de punir». «J’ai bien peur que la dérive juridique que nous venons de connaître, durant ces élections municipales et cantonales, ne soit que le prémisse de ce qui nous attend dans les mois à venir.»

Nicolas Princen, apprenti RG pour le compte de l’Elysée ? L’accusation est fausse et injuste pour Eric Walter, ex-responsable Internet de l’UMP, devenu conseiller auprès de Rama Yade, qui avait déjà instauré une veille pour son parti . «Dire cela serait un gros procès d’intention. La veille n’est pas un flicage, ni même une surveillance, mais une observation. Le but n’est pas d’empêcher.» Les blogueurs, eux, se sont déjà fait une idée. Et ont trouvé un surnom à Nicolas Princen : «L’oeil de Nicolas Sarkozy sur le Web».


Pour mieux faire connaissance, voilà Nicolas Princen dans une vidéo pour la NSTV, où il se présente :

Et déjà une vidéo détournée par Torapamavoa :

Voilà où nous allons avec ce chez nanoprésident! Alors, je vous le rappelle, il y a un moyen pour aller à l’encontre de cet homme, c’est tous ensemble le 08 mai 2010 devant vos préfecture! Faisons de cette journée la journée la plus noire de la vie à Sarkozy!

Parce qu’il le vaut bien!

25 avril 2010 Posted by | Actus | 2 commentaires

SARKOZY FRAPPE ENCORE ET ENCORE…

Voilà, la répréssion Sarkozienne frappe encore une fois! Donc pas de quartier pour les mauvais élèves, c’est les parents qui trinquent! Vous me direz, c’est normal, les premiers responsables sont les parents… Un peu d’accord avec ça car effectivement l’éducation parentale a beaucoup d’importance à mes yeux… Mais de là à supprimer systématiquement tout sans faire de cas par cas et en laissant plein pouvoirs au préfet de la région, là moi je dis que c’est un vrai casse-geule!

D’ailleurs sur ce coup là, tout le monde est contre lui! Même les inconditionnels! C’est tout de même bon de voir que certains se fâchent enfin avec lui! Je ne sais pas du tout où il veut en venir, mais je pense qu’il va finir par péter tous les records du plus mauvais Président du monde!

Peut-être arrivera-t-il à rentrer dans le livre des records? Allez savoir… Il y a du pognon à se faire lorsqu’on détient un reccord dans ce livre?

Bon, comme à mon habitude, je ne parle pas sans preuve, donc je vous livre l’article que j’ai trouvé sur le site Le Post.fr :

Sarkozy veut une loi contre l’absentéisme scolaire: ça grogne… même à droite!

 

L’annonce a suscité un tollé à gauche… comme à droite.

– Mardi, Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il voulait la suspension « systématique » des allocations familiales « en cas d’absentéisme scolaire injustifié et répétitif d’un élève ».

– Le chef de l’Etat a aussi précisé que le député UMP Eric Ciotti déposera « en début de semaine prochaine » à l’Assemblée une proposition de loi dans ce sens.
– Cette idée n’est pas neuve du tout car une loi de 2006 prévoit déjà la possibilité de suspendre les allocations en cas d’absences injustifiées. Ce principe permettait, en cas de manquement, au président du conseil général de demander à la Caisse d’allocations familiales (CAF) de suspendre les versements.
La loi de 2006 n’ayant jamais été appliquée, selon Les Echos, Nicolas Sarkozy voudrait désormais que ce soient les préfets qui puissent prendre cette décision.

Depuis cette annonce, les critiques ont fusé de toutes parts, dans les rangs de l’opposition ou chez les inspecteurs d’académie… Plus surprenant: des voix se sont également élevées à droite.

1. Aubry, Royal et Delanoë vent debout: logique…

– Au PS, que ce soit Martine Aubry, Ségolène Royal ou Bertrand Delanoë, tous ont dénoncé cette proposition.
– Sur Le Post, le secrétaire national du PS à la sécurité, Jean-Jacques Urvoas, a notamment estimé « choquant que Sarkozy fasse le lien entre absentéisme scolaire et délinquance ».

2. Luc Ferry, le Nouveau Centre et la Peep contre: moins logique…

Plus étonnant, des voix se sont également élevées contre cette mesure dans les rangs de la droite.
– L’ex-ministre de l’Education nationale, Luc Ferry, a répété récemment au Monde qu’il était toujours opposé à ce dispositif. « C’est ajouter la misère à la misère », pour celui qui avait supprimé ce principe en 2004, quand il était ministre (voir son communiqué de l’époque).

– Philippe Vigier, porte-parole adjoint du Nouveau Centre, a aussi indiqué qu’il ne fallait pas « simplifier le débat » et a appelé « à ne pas légiférer inutilement » sur le sujet. Pour le député d’Eure-et-Loir, il ne faut « pas regarder ce problème par le petit bout de la lorgnette afin d’y apporter une réponse globale ». « Les causes de l’absentéisme scolaire sont profondes, multiples et complexes », souligne-t-il.

– Autre critique venue de droite: fin mars, la fédération de parents d’élèves Peep a jugé que « cela aurait pour conséquence de creuser le fossé qui existe entre ces familles et l’institution scolaire ».
– Ultime coup de grâce: le Médiateur de la République est également contre. Jean-Paul Delevoye préfére « la notion de contrat » passé avec les familles d’élèves absentéistes à une « sanction » comme la suspension des allocations familiales.
« Je pense qu’augmenter la précarité n’est pas une bonne solution, mais laisser la déresponsabilisation parentale n’est pas non plus une bonne solution », a-t-il déclaré au micro de RMC. Avant d’évoquer « des expériences locales de contrats consistant à dire: ‘vous avez des difficultés pour éduquer vos enfants, on va vous aider (…) pour faire en sorte de reconstruire l’autorité parentale, remettre en place le comportement de vos enfants' ».

Du coup, le patron de l’UMP, Xavier Bertrand, est venu à la rescousse pour indiquer qu’il cosignera la proposition de loi d’Eric Ciotti. « Le désengagement des parents à l’égard de leurs enfants est un problème majeur qui dépasse tous les clivages politiques. L’enjeu de cette réforme n’est pas partisan. C’est pour cela que l’UMP souhaite que ce texte puisse bénéficier du soutien du plus grand nombre de parlementaires », a-t-il fait savoir.

Et maintenant, comme j’aime bien l’humour, je vous mets une vidéo à regarder jusqu’au bout…

22 avril 2010 Posted by | Actus | 6 commentaires