NOSARKOZY

Arrêtons la dictature!

LES CONTRATS CUI – CAE

Voici un sujet qui a tendance à me fâcher….

Notre superbe président Roy, nous a promis coûte que coûte une reprise de l’emploi et pour ce faire, a mis en place ce superbe système RSA pour inciter les gens à retourner travailler et pousser les entreprises à embaucher.

Pour ce faire, le gouvernement à eu la judicieuse idée de mettre sur pied les superbes contrats à la mode à savoir les CUI et les CAE.

CUI : Contrat Unique d’Insertion

CAE : Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi.

Des termes tout à fait sympathiques et qui dans la pratique veut dire grand foutage de gueule!

Ben oui, qu’attendiez-vous d’autre? Venant de notre nanoprésident, ça ne pouvait être que ça! Alors sachez pour commencer, qu’importe l’appellation que vous prenez, CUI ou CAE, il n’y a que l’appelation qui change… Ceux qui ne peuvent pas être pris en charge au CUI le peuvent peut-être au CAE et inversement. Ce sont des contrats soit disant pour aider le retour à l’emploi.

Les conditions? Et bien il faut être âgé de – de 26ans ou bien âgé de plus de 50ans ou bien être en minimas sociaux… En d’autre termes, on prend quelqu’un dans la misère pour le remettre dans une autre misère…

Il faut savoir que ces contrats ne sont que des cdd de 6 mois et qui peuvent aller jusqu’à une prolongation de 24 mois. Ces contrats ont une durée de travail hebdomadaire entre 20h et 26h au prix mirobolant de 8.86 euros de l’heure BRUT. Donc, ce qui veut dire que mensuellement, vous avez la glorieuse somme qui varie de 600 à 800 euros net… A cela s’ajoute les frais de déplacements, les frais de vos repas sur place.

De plus, la plupart du temps, ces contrats sont proposés pour des postes difficiles et qui normalement doivent être occupés par du personnel qualifié et rémunéré en conséquence . Ils ont donc revu la qualification à la baisse de façon à faire un très bon bénéfice salarial. Je veux dire que les salaires peuvent aller du simple au double. Je vois des offres tous les jours de part le pôle emploi pour auxilliaire de vie auprès des enfants, dans ces conditions. Normalement, il faut au minimum un BEP sanitaire et social avec de l’expérience et le salaire est correct… Là, les débutants sont acceptés avec un simple CAP petite enfance. Pour ce poste, je rappelle tout de même que la personne peu se voir confier des enfants à handicap… Je trouve qu’il y a une véritable inconscience du pouvoir public de laisser « n’importe qui » s’occupper de « n’importe quoi »!

Enfin, et ceci clôturera les lignes principales que je voulais relever, il faut savoir que lorsque ces personnes en minimas sociaux restent chez eux, ils gagnent autant voire plus qu’en allant travailler sous ces contrats. De plus, ils n’ont pas tous les frais de transport ou panier…. Ils peuvent rester chez eux bien au chaud en attendant un travail plus descent! Le problème c’est que tout est mis en oeuvre de part tous les services sociaux pour pousser les personnes vers la signature d’un tel contrat! Bien évidement, ce sont les seuls contrats de disponibles en ce moment, car très peu de charges en contre partie pour l’employeur! Et bien oui, tout pour les riches, vous avez oublié?!

Aller, en coeur, tous ensemble : MERCI SARKO!

Publicités

11 mars 2010 Posted by | Merci Sarko | 20 commentaires

PROMESSE NON TENUE DE M. SARKOZY

“Je veux, si je suis élu président de la république, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. Parce que le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n’est plus choqués quand quelqu’un n’a pas de toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s’en trouvera remis en cause.” Nicolas Sarkozy (18/12/2006)

MERCI DE NOUS PROUVER UNE FOIS DE PLUS, QUE VOUS NE SAVEZ PAS TENIR VOS PROMESSES!

Merci à Karine

19 février 2010 Posted by | Merci Sarko | 22 commentaires

SUITE A VOTRE DEMANDE

Suite à votre demande pour me demander une vérification de mes sources, je vous livre ici un article diffusé sur le site du Sénat. Ma source à l’origine était interne et la savait sûre….

Mais vous connaissant, je me doutais bien que cette explication ne vous aurait pas suffit. Je vous donne l’article dans son intégralité (vous pouvez vérifier vous même en cliquant sur le lien que je vous ai donné ci-dessus) :

Gratuité des frais de scolarité pour les ressortissants français dans les établissements français à l’étranger 13 ème législature
Question écrite n° 08390 de M. Marc Daunis (Alpes-Maritimes – SOC)

  • publiée dans le JO Sénat du 16/04/2009 – page 927
M. Marc Daunis attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur les conséquences qu’emporte la gratuité des frais de scolarité pour les ressortissants français dans les établissements français à l’étranger. Durant sa campagne, le Président de la République avait annoncé qu’il rembourserait la totalité des frais de scolarité des quelque 100 000 enfants français inscrits dans les écoles et lycées français à l’étranger, indépendamment du revenu des familles. Ces 450 établissements sont pour les uns des écoles privées, simplement homologuées par l’État et où l’année peut coûter de 10 000 à 17 000 euros par an, comme par exemple au Canada ou aux États-Unis, et pour le quart d’entre eux, les plus importants, des gestions directes de l’État Cette promesse est entrée en vigueur dès la rentrée 2007 pour les terminales et dès 2008 pour les premières. Elle a coûté 40 millions à l’État en 2008 et devrait s’élever à 60 millions en 2010, puis 94 millions en 2011 et enfin exploser à 743 millions par an en 2018, lorsqu’elle sera étendue à toutes les classes, cours préparatoire inclus, d’après une simulation faite par le Quai d’Orsay. Avant la réforme, une grande partie des familles, celles qui rencontraient des difficultés financières, étaient aidées par un système de bourses assez généreux. La plupart d’entre elles recevaient une aide de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger pour les fonctionnaires et, pour les employés expatriés, de leurs entreprises. À terme, cette décision pourrait mobiliser 15 % du budget du Quai d’Orsay. Déjà contrainte aujourd’hui de rogner sur ses autres dépenses, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger envisage de supprimer au moins la moitié de ses 1 300 professeurs, directeurs et comptables français en poste à l’étranger, de fermer des établissements en Europe et de revoir à la baisse son programme d’investissement dans les bâtiments restant (176 millions d’euros prévus sur cinq ans). Un risque encore plus grave se profile. Un recours, déposé par des ressortissants étrangers, membres de l’Union européenne, devant la Cour de justice de Luxembourg, a toute chance d’aboutir à la gratuité pour l’ensemble de ressortissants de l’Union. La situation deviendra alors encore plus insupportable. Il lui demande quelles sont les décisions qu’il compte prendre en la matière.
Réponse du Ministère des affaires étrangères et européennes

  • publiée dans le JO Sénat du 16/07/2009 – page 1799
Décidée par le Président de la République, la mesure de prise en charge des frais de scolarité des élèves français à l’étranger est d’ores et déjà mise en application, avec un calendrier progressif : prise en charge des élèves de terminale sur l’année scolaire 2007-2008, puis prise en charge des élèves de première à compter de l’année 2008-2009, et enfin prise en charge des élèves de seconde à la rentrée scolaire 2009-2010. Ce dispositif mis en place par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) permet de prendre en charge la scolarité des seuls élèves qui ne sont pas pris en charge par ailleurs, notamment par les employeurs publics ou privés. Cette mesure ne remet aucunement en cause le système des bourses scolaires, qui continue à être appliqué et financé à l’identique. Des crédits supplémentaires ont en effet été dégagés pour financer la prise en charge (5 millions d’euros en 2007, 15 millions d’euros en 2008 et 20 millions en 2009), en plus de l’enveloppe budgétaire réservée aux bourses scolaires (53 millions d’euros en 2008 et 66 millions en 2009). Si la mesure présidentielle constitue une avancée déterminante pour la facilitation de l’accès des élèves français de l’étranger à notre système d’enseignement, et le maintien d’un lien important avec notre pays, cette réforme n’est pas sans impact sur l’équilibre général du dispositif d’enseignement français à l’étranger tel qu’il existait jusqu’à ce jour, et en particulier celui de l’AEFE. C’est pourquoi le ministre des affaires étrangères et européennes a souhaité qu’une réflexion de fond soit lancée sans tarder sur l’avenir de notre réseau scolaire à l’étranger, afin de définir dans les meilleures conditions ses possibilités d’évolution, et de permettre à l’AEFE, principal opérateur, de continuer à remplir les deux missions que la loi lui assigne : le service public d’éducation des élèves français de l’étranger et la contribution au rayonnement de la langue et de la culture française. Une commission de réflexion s’est à cet effet réunie de janvier à juillet 2008, rassemblant les différents acteurs concernés (communauté éducative, élus représentant les Français de l’étranger, représentants des parents d’élèves, représentants des entreprises françaises présentes à l’étranger). Ses analyses et recommandations ont été présentées à l’assemblée des Français de l’étranger et approfondies dans le cadre des États généraux de l’enseignement français à l’étranger qui ont été lancés par le ministre le 2 octobre 2008. La réflexion se poursuit actuellement au sein de chacun des postes du réseau diplomatique. Les éléments recueillis lors de ces États généraux permettront au ministère des affaires étrangères et européennes de définir les prochains plan d’orientation stratégique (POS) et contrat d’objectifs et de moyens (COM) qui seront assignés à l’AEFE dans le courant de l’année 2009. Dans l’immédiat, il est prévu de terminer la mise en place de la mesure de prise en charge des frais de scolarité par les classes de seconde en 2009-2010. Les années 2009 et 2010 seront mises à profit pour effectuer un premier bilan de la réforme.

Je vous donne également ici un autre site (site officiel pour l’Enseignement à l’étrager) où l’on peu se renseigner et demander un formulaire.

L’application de ces aides sont déjà en place et concernent de plus en plus d’élèves étudiants à l’étranger ce qui agrandit encore et encore le déficit Français.

J’espère avoir répondu à vos attentes…. Bonne journée à vous.

10 février 2010 Posted by | Merci Sarko | 7 commentaires

À DIFFUSER LARGEMENT !!!!!!!!!!

Lorsqu’on sait que le petit Louis (dernier de Sarkozy) est scolarisé depuis septembre à Dubaï, l’article s’éclaire d’un jour nouveau ! C’est intéressant. Pendant que Le gouvernement ratiboise les effectifs des profs, Sarkozy veut imposer une réforme géniale. Il a décidé d’offrir aux expatriés la gratuité des écoles et lycées français de l’étranger.
Un cadeau sympa, non ? Sauf qu’il va surtout profiter aux plus aisés, et que l’addition, pour l’Etat, s’annonce carabinée.
Ces écoles, très côtées étaient jusqu’à présent payantes. Certains lycées sont des établissements publics, d’autres, privés sous contrat. En tout 160 000 élèves y sont scolarisés, dont 80 000 français. Sous la tutelle du Quai d’Orsay, chaque établissement fixe assez librement ses tarifs et ça atteint des sommets: 5 500 € l’année à Tokyo, 6 500€ à Londres, 15 000€ à New York et 17 000 €, le record, à San Francisco. Au diable l’avarice! Pour les  expatriés modestes, un système de Bourses plutôt généreux est déjà en place.

A New York, par exemple, IL faut gagner moins de 65 000 € par an – pas vraiment le smic – pour décrocher 4 500 € d’aide. Environ un quart des  élèves français bénéficient d’une bourse. Mais pour Sarko, ce n’était pas assez.
Depuis l’an dernier et à la demande express de l’Elysée, l’Etat prend en charge l’intégralité des frais de scolarité des élèves français de terminale…
Quels que soient les revenus des parents. Plus besoin de bourse !
À la rentrée de septembre, ce sera le tour des premières, puis des secondes l’an prochain, et ainsi de suite. « J’aurais pu commencer la gratuité par la maternelle, a expliqué Sarko, le 20 juin dernier, devant la communauté française d’Athènes, mais j’ai voulu commencer par l’année la plus chère  pour que vous puissiez constater la générosité des pouvoirs publics français. » Encore merci !
Mais générosité pour qui ?
À Londres, l’une des familles concernées par ce généreux cadeau déclare plus de 2 millions d’euros de revenus annuels. Et deux autres gagnent plus d’un million. Jusqu’alors, une partie du financement était assurée par des grandes entreprises françaises désireuses d’attirer leurs cadres vers  l’étranger. Ces boîtes, comme Darty ou Auchan, rentrent déjà leur chéquier : pourquoi payer les frais de leurs expat’ si l’Etat régale ? Un coût qui fait boum Au Quai d’Orsay, l’Agence française de l’enseignement à l’étranger a simulé le coût de cette plaisanterie mais s’est bien gardé d’en publier  le résultat. Lequel est tout de même tombé dans les palmes du « Canard ».

D’ici dix ans, appliquée du lycée jusqu’au CP (sans parler de la maternelle), la gratuité coûterait à l’Etat la bagatelle de 713 millions d’€ par an !Intenable !
La vraie priorité, c’est l’ouverture de nouveaux établissements, pas la gratuité.

Mais pourquoi Nicolas Sarkozy s’est lancé la dedans ?
Peut-être parce qu’il se sent personnellement concerné par la question : après avoir été annoncé à New York puis à Londres, petit Louis est finalement inscrit au lycée français de Doha… Et il va falloir payer !

Auditionné par le Sénat à la fin juin, Bernard Kouchner n’a pas nié ces menus « inconvénients ». Son cabinet songe d’ailleurs à couper la poire en deux  : une gratuité partielle… mais toujours sans conditions de revenus. Sauf que, pour le moment, Sarko n’en veut pas.
« Je tiens beaucoup à la gratuité », s’entête-t-il à chaque déclaration à l’étranger. Sans prendre le temps de préciser comment sera financée cette très  généreuse gratuité!
Et pour ceux qui vivent en France? Que fait-on? Bonne question….

À DIFFUSER LARGEMENT. Ce ne sont pas les médias qui nous le diront. Et puisqu’il faut faire des économies à l’Education Nationale, je vous laisse juges. Tout va bien. Surtout pour certains. Il n’y a plus d’argent ??? Eh oui, les caisses de l’Etat ne sont pas vides pour tout le monde……..

Suite à de nombreuses attaques prétendant que l’article n’était pas fondé, voire sans source, voici deux liens qui prouvent le contraire!

Assemblee-nationale

Le Figaro

 

Merci à Mathieu pour ces liens

10 février 2010 Posted by | Merci Sarko | 200 commentaires

LES PROMESSES OUBLIEES OU A PEINE ECHAFFAUDEES DE SARKOZY

Voici un récapitulatif des promesses Sarkoziennes … Je ne vous dis pas le récapitulatif! Bonjour les dégâts !

Faire le bilan des promesses d’un Président à mi-mandat est un exercice forcément très cruel. Le Nouvel Observateur s’y est essayé en passant au crible les 113 promesses de campagne du candidat Sarkozy.

Selon le décompte du magazine, une cinquantaine de propositions ont déjà été oubliées, dont le «plein emploi», la réduction de la dette ou la «France des propriétaires». 31 promesses ont au contraire été tenues: bouclier fiscal, réforme de la carte judiciaire, défiscalisation des heures supplémentaires ou autonomie des universités.

39 promesses sont encore en chantier, mais l’hebdomadaire juge qu’il sera parfois difficile d’estimer si elles ont été réalisées ou pas. A l’image du Grenelle de l’environnement, qui comporte la bagatelle de 273 propositions.

Ce «Sarkomètre» est consultable dans un épais tableau Excel.

Je vous invite vivement à consulter ce tableau qui est plus que révélateur…!

2 février 2010 Posted by | Merci Sarko | 2 commentaires

MERCI MME AUBRY!

Ce n’est pas que je sois très fan de MME Aubry, mais je dois dire que c’est bien la première que j’écoute sans m’ennuyer une personne politique… Elle ne m’a même pas énervée mieux, j’avais presque envie d’applaudir voire même l’embrasser! Il faut dire qu’elle n’a pas mangé ses mots et a bien dit ce qu’elle pensais de ce chef d’état était inquiétant… voire suréaliste!  Elle passe en revue tous les manques de M.Roy , et toutes les inepties que ce monsieur a dites… C’est bien de relever… Cependant, ne commencerait-elle pas une nouvelle campagne? Peu m’importe, je l’ai trouvée très percutante… Alors au diable ses motivations réelle, elle a rhabillé M.Roy ce soir au journal de 20h qui, à mon avis, a attiré plus de monde que celui d’hier soir…

Tous les sujets y passent : les retraites, le chômage, les banques etc etc…

De la façon dont elle parle de cet homme nain, cela fait penser à un démissionnaire!

Je crois qu’en peu de temps et en peu de mots, elle a réussi à englober tous les problèmes qui nous tracassent nous français en ce moment, elle donne des solutions qui peuvent fonctionner… Elle n’a pas peur de dire que M. Sarkozy se moque royalement d’une femme caissière se plaignant de ne pouvoir joindre les deux bouts en disant « vous n’avez qu’à faire des heures supplémentaires! » Comme le souligne si bien MME Aubry, le problème des heures supplémentaires est qu’elles sont régies par le patron et non l’employé, et si toutefois la demande est acceptée, si tout le monde dans l’entreprise commence à faire trop d’heures supplémentaires, et bien on rajoute des chômeurs! Et oui, c’est qu’elle a bien raison cette dame! Je vous l’ai dit, elle a très bien parlé! Pas comme moi! C’est pour cela que je vais me taire et laisser la parole à cette femme MME Aubry car comme on le dit  tout le temps, mieux vaut s’adresser à Dieu qu’à ses saints!

C’est donc avec bonheur que je vous joint le lien de façon à pouvoir vous réjouir à votre tour de ces superbes paroles :

http://videos.tf1.fr/jt-20h/aubry-au-20h-un-projet-de-societe-plus-doux-plus-efficace-5657232.html

Le plus comique, c’est la même chaine, mais il n’y avait plus ce petit papillonnement qu’il y avait hier soir…. On pouvait même voir que MME Aubry gênait, dérangeait… On se demande bien pourquoi…. 🙂

26 janvier 2010 Posted by | Merci Sarko | 6 commentaires

SARKOZY: UNE REFORME DES RETRAITES POUR «la mi-2010»

Voici un article que j’ai trouvé sur « Libération » concernant les retraites. Nous savions que c’était reculer pour mieux sauter. Il faut s’attendre à pratiquement 15% en moins sur les retraites d’après certaines sources…

Quand aux niches sociales, je pense que M. le Roy continue à promettre dans le vent! Comme toujours. Voici donc cet article :

Nicolas Sarkozy a ouvert lundi devant le Congrès le chantier d’une grande réforme des retraites pour «la mi-2010», promettant que toutes les options seront «sur la table», y compris la plus sensible, celle d’un relèvement de l’âge de départ, aujourd’hui fixé à 60 ans.
«Quand viendra le temps de la décision à la mi-2010, que nul ne doute que le gouvernement prendra ses responsabilités», a-t-il affirmé. «Il faudra que tout soit mis sur la table: l’âge de la retraite, la durée de cotisation et la pénibilité», a-t-il ajouté.
En mettant sur la table «l’âge de la retraite», qu’aucun gouvernement n’a touché jusqu’ici au fil des différentes réformes depuis les années 1990, le chef de l’Etat a confirmé ce qu’avaient laissé entendre une série de déclarations ministérielles ces derniers jours.

«Ce n’est pas une question taboue»

Le ministre du Travail Brice Hortefeux avait ouvert le bal en citant le report de l’âge de départ comme une des «pistes généralement présentées» face au déficit toujours plus important de la branche vieillesse du régime général (salariés) de la Sécurité sociale, évalué à 7,7 milliards pour 2009.
François Fillon avait ensuite affirmé que ce n’était «pas une question taboue», un an après avoir écarté cette piste lors du «rendez-vous 2008» des retraites, qui avait entérine l’allongement à 41 ans d’ici 2012 de la durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein.
Dimanche, le ministre du Budget Eric Woerth est allé un peu plus loin, en se disant favorable «à titre personnel» au report de l’âge légal.
Nicolas Sarkozy a donc officiellement lancé le débat, souhaitant faire de 2010 «un rendez-vous capital» sur les retraites, alors que n’était prévu qu’un «point d’étape» entre partenaires sociaux et gouvernement, avec notamment au menu un réexamen de certains avantages des mères de famille.
Le débat pourra notamment s’appuyer sur un rapport que le Conseil d’orientation des retraites (experts et partenaires sociaux) doit rendre début 2010.

Avancer d’abord sur l’emploi des seniors

Une réforme du régime de base ouvrirait aussi la voie à celle des deux régimes complémentaires (Agirc et Arcco), confrontés eux-aussi aux déficits à partir de 2009. Les partenaires sociaux, qui gèrent ces régimes, ont baissé les bras en 2009, reportant les décisions à 2010. Les syndicats s’opposaient notamment à la proposition du Medef de relever à 61 ans l’âge de départ.
Pour le Medef, «la mesure de l’âge est la plus intéressante financièrement», tandis que même les syndicats les moins réticents à cette idée jugent qu’il faut d’abord avancer sur l’emploi des seniors (seulement 38% des 55-64 ans travaillent en France) et la pénibilité au travail.
Nicolas Sarkozy a justement proposé lundi de relancer ce second chantier, prévu par la réforme Fillon de 2003 sur les retraites, alors que patronat et syndicats se sont séparés l’an dernier sur un constat d’échec sur ce thème.
Les syndicats en attendent un dispositif de départ anticipé pour réparer l’inégalité, en termes d’espérance de vie, des salariés ayant occupé des postes de travail pénibles.

«Niches sociales»

Toujours dans le champ de la protection sociale, Nicolas Sarkozy a aussi promis de s’attaquer à «la question des niches sociales qui font perdre à la Sécurité sociale des recettes dont elle a tant besoin».
Il s’agit de versements des entreprises à leurs salariés (épargne salariale, indemnités de licenciement, chèques vacances.), chiffrés à 41 milliards d’euros en 2007 par un rapport parlementaire, et qui échappent à tout prélèvement social.

24 janvier 2010 Posted by | Merci Sarko | 4 commentaires

SARKOZY A DES FANS!

Et oui, qui l’eu cru?! Sarkozy a des fans! Mais pour ce faire, il faut tout de même qu’il aille en Mayotte où là il est enfin reçu comme il aime! Comme il est dit dans le journal de ce soir, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas eu un tel accueil!

Mais qu’à t-il fait pour être si populaire?! Et bien pour lutter contre l’immigration en France, il déclare que Mayotte devient un département Français! Bien évidement, vu comme ça, il ne peut être que bien vu! Puisque grâce à cette action il ouvre beaucoup de droits aux Mayorais et leur laisse donc libre accès à la France donc plus d’immigration clandestine! C’ est qu’il est intelligent ce Sarkozy! Comme ça dans les pourcentages, il fait croire à une baisse massive d’immigration… Bon, en même temps j’ai envie de dire tant mieux pour eux, mais les Français de la France métropolitaine? Quand fait-on? On les laisse crever dans le caniveau! Mais bon, on les cache parceque sinon, ça ferait désordre! Il est vrai que déjà il ne sait pas gérer la France profonde, alors il est bon de s’occuper des autres histoire de faire joli!

Voici donc la vidéo de sa nouvelle popularité car à mon avis il devrait bien savourer ces instants …. Ca ne va pas durer, c’est sûr…

http://videos.tf1.fr/jt-20h/mayotte-priorite-a-la-lutte-contre-l-immigration-clandestine-5644885.html

Comme vous avez pu le voir aussi, il commence son petit tour de croisière à travers les Pays… Les sans abrits ont besoin de lui? Que cela ne tienne, il va se balader de pays en pays alourdir un peu plus chaque jour de part ses déplacements constants la dette de la France… Et oui, lorsque c’est lui qui se déplace, c’est nous qui payons ses vacances!

18 janvier 2010 Posted by | Merci Sarko | Un commentaire

FRANCE 3

L’autre soir, ne pouvant pas dormir, je me suis mise devant la télévision et suis tombée sur le journal télévisé de france 3 avec un débat entre B.APPARU et P. DOUTRELIGNE. Je vous mets ici le lien…

Je n’ai pas réussi à faire juste le passage mais je vous fais confiance pour trouver tout le sujet sur les sans abris :

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=cafe_HD_soir3_20100108_08012010233101_F3

Je trouve bien de voir que France 3 redifuse en image la promesse non tenue de M.Sarkozy… Son sbyre n’a pas l’air crédible pour un sou!

Le seul bémole c’est que ce soit diffusé tard… Mais bon, toujours mieux que rien…

Bon dimanche chez vous.

10 janvier 2010 Posted by | Merci Sarko | Un commentaire

PROMESSE NON TENUE DE M.SARKOZY

 

“Je veux, si je suis élu président de la république, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. Parce que le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n’est plus choqués quand quelqu’un n’a pas de toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s’en trouvera remis en cause.” Nicolas Sarkozy (18/12/2006)

MERCI DE NOUS PROUVER UNE FOIS DE PLUS, QUE VOUS NE SAVEZ PAS TENIR VOS PROMESSES!

8 janvier 2010 Posted by | Merci Sarko | 14 commentaires